Athletisme

L'agence allemande antidopage NADA a critiqué le CIO et l'AMA lundi pour n'avoir pas enquêté après la découverte de clenbuterol, un produit interdit, dans des échantillons d'urine de sprinteurs jamaïcains des JO-2008 de Pékin.

Le Comité international olympique (CIO) et l'Agence mondiale antidopage (AMA)ont reconnu avoir classé ces cas en raison des faibles dosages, attribuant cette présence de clenbutérol à une probable consommation de viande contaminée.

"Constater un résultat, et l'attribuer automatiquement à une possible consommation de viande contaminée, puis refermer le dossier, ne suffit pas", s'est emporté le président de l'agence allemande antidopage Lars Mortsiefer: "Nous avons besoin d'aller jusqu'au bout de ce type de cas, si nous voulons que notre système soit crédible".

M. Mortsiefer réagissait à un reportage diffusé dimanche par la chaîne publique ARD, qui n'a pas dévoilé les noms des athlètes concernés.

Les sprinteurs jamaïcains, emmenés par un Usain Bolt au sommet de son art, avaient remporté cinq médailles d'or à Pékin. Les vainqueurs du relais 4x100 mètres masculin, dont Bolt, ont cependant dû rendre en janvier leurs médailles d'or après le test positif de l'un d'entre eux, Nesta Carter, à un stimulant, huit ans après les Jeux.

ARD cite dans son reportage le directeur de l'AMA Olivier Niggli qui affirme: "Je suis au courant du fait que de faibles niveaux de clenbuterol ont été découverts chez des athlètes jamaïcains. Lorsque les doses découvertes sont relativement faibles par rapport à l'ingestion directe de la substance, l'AMA admet le fait que ces cas ne sont pas rendus publics".

Le CIO a abondé dans le même sens: "Durant la ré-analyse d'échantillons d'urine des jeux Olympiques de Pékin-2008, le laboratoire a trouvé dans plusieurs cas d'athlètes de plusieurs pays et de plusieurs sports de très faibles doses de clenbuterol", affirme le Comité international olympique dans un communiqué: "Toutes les valeurs étaient inférieures à 1 ng/ml, ce qui peut être attribué à la consommation de viande contaminée".

Le clenbuterol est la substance qui avait été découverte dans les urines du cycliste Alberto Contador après le Tour de France 2010. Il avait été privé de sa victoire et suspendu deux ans. Pour sa défense, il avait également mis en cause la consommation de viande contaminée au clenbuterol.