Basket Largement dominés lors de la première manche, les Alostois n’abdiqueront pas. Le match se dispute ce dimanche à 15h.

Lors de la première manche de la demi-finale entre Ostende et Alost, vendredi, il n’y a pas eu de discussion au moment d’élire l’homme du match. Tonye Jekiri, le robuste intérieur du BCO, a totalement dominé les débats dans la raquette avec 10 points et 12 rebonds. Ce fut la clé du match car la paire très physique qu’il forme avec Myers a complètement étouffé le jeu intérieur des Okapis. À l’image de Tofi, très effacé, et qui a même été préservé en fin de match en vue de la deuxième manche programmée.

Et si les Alostois peuvent espérer compter sur une salle pleine pour les pousser ce dimanche au Forum, il faudra d’abord pouvoir contrer l’impact musclé des Côtiers sous les anneaux. Tofi, avec son expérience, va devoir trouver la parade pour équilibrer le jeu dans le secteur intérieur. Sans cela, la mission risque de devenir très compliquée pour les Okapis.

"Lors de cette première manche, nous avons été dominés physiquement et la victoire d’Ostende ne souffre aucune discussion", admettait Jean-Marc Jaumin, le coach des Okapis. "Ils ont été meilleurs dans tous les compartiments du jeu. Quand leur défense se durcit et se met en place, cela devient difficile. Mais mes joueurs se battront jusqu’au bout."

Le mentor alostois sait très bien que sur le plan physique, il est compliqué de rivaliser. "Ils sont beaucoup plus athlétiques que nous. Face à cela, nous ne pouvons que nous battre avec le coeur. L’équipe a su se relever après avoir été menée 1-0 en quart de finale. Pourquoi ne pas croire en nos chances encore une fois ?" On l’a compris, le coach attend de la détermination au sein de ses troupes…