Basket Le pro a suivi une semaine intensive auprès de la Corodo Sports Academy

Le pro Maxime Depuydt (25 ans) a vécu une semaine de stage intensive à Mol la semaine dernière. Elève en internat pour le compte de la Corodo Sports Academy, le jeune homme, qui a signé à Limburg pour la prochaine campagne, apprécie ce stage spécifique.

"On a un coach pour soi, parfois même deux", observe le Brainois. "Quand on arrive, on remplit une fiche analytique avec nos divers besoins en basket. On travaille dessus à fond."

Cela fait près de trois saisons que Maxime est suivi par Dominic Rossi, le head coach de la CSA. "Dominic me connaît très bien. Je lui fais entièrement confiance."

Aux côtés notamment d’Antonia Delaere (pro aux Castors) et d’autres joueuses de D1, Maxime Depuyd a donc travaillé d’arrache-pied durant une semaine avec du basket, de la préparation physique et mentale. Comme son mentor Rossi, il rêve d’un stage qui s’adresserait exclusivement à des pros.

"Je crois que Dominic nourrit ce projet pour l’été prochain. Ce serait chouette qu’on se retrouve à plusieurs pros au même endroit avec un encadrement pareil. On pourrait se donner des challenges et ne faire que se bonifier."

Même si on retrouve surtout de jeunes espoirs chez Corodo, il n’y a pas d’âge pour apprendre.

"Je prends comme exemple Ben Madgen, le pro australien de Pepinster (NdlR : saison 2015-16) qui a travaillé avec Dominic alors qu’il avait 31 ans. Le gars est toujours pro actuellement en Lituanie. Je continuerai à aller chez Rossi car il y a toujours un jeu à peaufiner ou des détails à améliorer."

Après (et même avant) sa semaine à Mol auprès de l’Académie, Maxime n’a jamais relâché ses efforts. Entre plusieurs tournois de 3X3, il continue de suivre le programme spécifique de Peter Sempels (ex-Charleroi, Bilbao, Lions). "Peter est sans doute le meilleur préparateur en Belgique. Je suis donc le programme à la lettre. Entre quelques séances de tirs que je m’impose à la salle de Braine où on me laisse gentiment shooter lors des pauses des stages sportifs, je vais aussi à la salle de fitness. J’ai d’ailleurs croisé Boris Penninck (Brainois qui est pro à Liège, NdlR) en début de semaine à la muscu…" conclut Maxime Depuydt.


Sept jours de répit

Depuis la fin de la saison marquée par son transfert du Brussels à Limburg, Maxime n’a pas vraiment chômé. En plus de son stage auprès de la structure Corodo ou de la préparation individualisée que lui a concocté Peter Sempels, le jeune homme s’est inscrit dans les compétitions 3X3.

Après un tour de chauffe (gagnant) à Mont-Saint-Guibert, le Brainois s’est présenté au 3X3 Masters, la compétition (néerlandophone) la plus huppée de Belgique. Son team a obtenu la deuxième place à Zaventem, la première à Alost et a fini troisième lors de l’étape bruxelloise.

“On n’a pas bien joué. Certaines équipes avaient été disqualifiées, on est resté près d’1h30 sans jouer, puis, quand ce fut notre tour, on a tout raté.”

Avec les bons résultats en 3X3, Max aurait pu prétendre à la finale organisée en fin de mois à Anvers mais c’est le moment qu’il a choisi pour profiter de sa seule semaine de vacances annuelles sur une plage en République dominicaine.