Basket Le technicien bruxellois est allé s'imposer à Chalon, champion en titre, en ouverture de championnat (62-82)

Parti du Brussels vers l'Hexagone cet été, Serge Crevecoeur s'est lancé un nouveau défi avec l'Elan Béarnais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas manqué son entrée en matière. Si depuis le début de la préparation, tous les supporters sont déjà tombés sous le charme de l'ancien mentor du Brussels, l'équipe a répondu présent sur le terrain samedi.

Opposés au champion en titre en ouverture de championnat, les Palois ont offert un véritable récital. Appliqués défensivement et en réussite en attaque, les coéquipiers d'Elie Okobo (16 points, 7 passes) ont déroulé pendant 40 minutes. Pour Serge Crevecoeur, ce premier test est passé haut la main et devrait conforter les dirigeants palois dans leur choix d'avoir fait confiance à celui qui a mené le Brussels jusqu'en finale des playoffs l'année dernière. " Défense et solidarité : on a affiché ce soir l'identité que je voudrais que l'équipe ait cette saison. On a aussi réussi à bien partager le ballon en attaque", explique-t-il sur le site de sa nouvelle formation. Pour Serge Crevecoeur, pas question de changer une formule qui gagne avec un jeu collectif et léché, comme il le faisait au Brussels.

Mais l'entraineur bruxellois n'était pas le seul Belge en action samedi soir. Khalid Boukichou, qui a rempilé jusqu'à la fin du mois d'octobre à Pau, a également démontré qu'il était en grande forme. Auteur de 12pts en sortie de banc, l'ancien pivot du BCO confirme ses bonnes prédispositions depuis le début de la préparation. " Les stats le prouvent : c'est un plaisir de joueur ensemble, aucun des gars n'essaye de la jouer pour lui. Personnellement, je suis très à l'aise, je me sens bien et je joue comme à l'entraînement, c'est à dire en donnant tout", raconte le pivot belge. Côté Chalon, c'était également les grands débuts de Pierre-Antoine Gillet sous ses nouvelles couleurs. Une entrée en matière plutôt discrète puisque l'ancien coéquipier de Khalid Boukichou à Ostende termine la rencontre avec trois unités au compteur.