Basket Après s'être offert le champion en titre, Chalon, les Palois du Bruxellois ont battu Nanterre, champion d'Europe et vainqueur de la coupe de France l'an dernier!

Même dans ses plus doux rêves, Serge Crevecoeur n'aurait jamais osé imaginer un aussi beau départ pour cette première expérience à l'étranger. Arrivé à Pau après une incroyable saison qui l'a mené en finale des playoffs avec le Brussels (défaite face à l'ogre ostendais), il semblerait que tout ce que le technicien bruxellois touche se transforme en or pour le moment.

Alors que Didier Gadou, le directeur général de l'Elan Béarnais, lui donnait les clés de l'équipe qu'il devait redresser après son élimination en quarts de finale des playoffs l'année dernière, Serge Crevecoeur est en train de réaliser des prouesses, un peu comme il l'a fait avec le Brussels. D'ailleurs, si les joueurs sont différents, le style de jeu, lui, reste le même: un gros collectif où personne ne tire la vedette à lui tout seul. Voilà certainement la recette du succès du Bruxellois qui a déjà séduit tout le monde dans l'Hexagone. Après seulement deux petites rencontres, la France entière du basket semble être sous le charme de Serge Crevecoeur et les messages de félicitations et d'admiration ne cessent de fleurir sur les réseaux sociaux.

Opposés au champion en titre en ouverture de championnat, les Palois n'ont fait qu'une bouchée des coéquipiers de Pierre-Antoine Gillet qu'ils ont sanctionné de vingt points (62-82). Et pour sa grande première au Palais de Sports de Pau, Serge Crevecoeur s'est farci un autre gros morceau: Nanterre (89-75). Champion d'Europe en titre et détenteur de la coupe de France, les visiteurs n'ont pourtant rien pu faire face au collectif déjà bien huilé mis en place par le technicien bruxellois (5 joueurs à plus de dix points). Si à la pause, les deux équipes étaient encore au coude à coude (46-40), au retour des vestiaires, certainement galvanisés par le discours de leur coach, les Palois n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires pour s'offrir une deuxième victoire en autant de rencontres!

Et si sur le banc, Serge Crevecoeur a trouvé sa place, on peut en dire autant de Khalid Boukichou mais sur le terrain. Déjà auteur d'une excellente préparation, celui qui a été engagé en temps que pigiste médical jusqu'à la fin du mois d'octobre, a encore une fois régalé les spectateurs mardi soir en terminant la rencontre avec 13 points et 5 rebonds au compteur.

© BELGA


A la sortie du calendrier, tous les observateurs attendaient de voir de quel bois se chauffait Serge Crevecoeur, lui qui débarquait de la petite Belgique pour prendre les commandes d'un club historique en France. Après avoir battu le champion en titre chez lui et mis le champion d'Europe à ses pieds, on peut dire que le Bruxellois réussit un début de saison incroyable et exceptionnel qui prouve que le travail effectué au Brussels était tout, sauf dû au hasard!