Basket

Les examens médicaux subis ce lundi se sont avérés assez rassurants pour Emma Meesseman, la nouvelle star des Belgian Cats : sa participation au Championnat du Monde de Tenerife, du 22 au 30/9 ne semble à priori pas compromise. 

Il s’agit donc désormais d’une course contre la montre pour le staff médical des Belgian Cats et surtout pour la joueuse qui ont entamé immédiatement sa revalidation comme le précise un communiqué du management des Cats publié ce lundi.

Samedi soir, lors d’une rencontre de préparation très rude gagnée face à la Lettonie en consolation du Tournoi de Valence, la MVP du dernier Final four d’Euroleague s’était écroulée à 58 secondes du terme de la partie, victime d’une grosse entorse. Evacuée en pleurs et sur une civière, les pronostics semblaient à priori très réservés par rapport à une participation au Championnat du Monde qui débute dans trois semaines (du 22 au 30/9).

Grimaçante et boitant bas au moment de regagner l’hôtel, la Yproise avait en outre passé une très mauvaise nuit et les mines s’allongeaient au sein de la petite délégation belge rien qu’à l’idée de partir à Tenerife sans le meilleur atout des Cats, d’autant qu’Ann Wauters se débat toujours, elle aussi, avec une revalidation difficile après une opération au genou subie voici plusieurs mois. Etre privé totalement ou presque de leur duo d’intérieures stars eut été une véritable catastrophe pour les Belges.

Heureusement, il semble qu’il n’en sera finalement rien. Les examens médicaux de ce matin n’ont décelé aucune lésion supplémentaire par rapport au diagnostic initial de grosse entorse. La durée de l’indisponibilité sera variable en fonction de la réponse au traitement mais Emma Meesseman devrait être opérationnelle, quoiqu’à court d’entrainement, au moment d’entamer la compétition.

Les blessures également subies par deux autres joueuses majeures, Kim Mestdagh (mollet) et Antonia Delaere (entorse), semblent à priori moins graves et, sauf complication, leur indisponibilité ne devrait pas dépasser quelques jours.