Basket C'est une icône du basket belge qui a décidé d'en rester-là avec l'équipe nationale. Il ne participera donc pas aux rencontres de qualification pour le Mondial.

Cela faisait maintenant 16 ans qu'il était la figure de proue du basket belge. Véritable embassadeur, icône même, en Belgique, Axel Hervelle a décidé de tirer sa révérence en équipe nationale. Celui qui a toujours porté haut et fièrement les couleurs de la Belgique a décidé de raccrocher son maillot. A 34 ans, il s'arrête donc avec 128 sélections au compteur. Avec les Belgian Lions, Axel Hervelle a participé à trois championnats d’Europe : 2013, 2015 et 2017. A l’Eurobasket 2013 en Slovénie, il a même été élu meilleur reboundeur du tournoi avec une moyenne de huit prises par match. Et cette décision d'arrêter l'équipe nationale, elle a été très compliquée à prendre pour le pivot belge. " C’est une décision très difficile à laquelle je dois me résoudre aujourd’hui car je voulais vraiment continuer. Je dois cependant être cohérent avec moi-même , explique-t-il sans minimiser la performance des Lions lors du dernier Euro. La relative déception de l’Euro d’Istanbul y est pour quelque chose bien sûr. Pas à cause du résultat, mais bien de mon incapacité d’y évoluer à mon meilleur niveau en raison de petites blessures et de cette fameuse tourista. La reprise avec Bilbao immédiatement après a, elle aussi, été difficile et le club a besoin de moi alors que je manque sans doute un peu de fraicheur. Enfin, il faut bien convenir que la nouvelle donne internationale avec les "fenêtres" de qualification, les fatigues et les voyages supplémentaires que cela occasionne en cours de saison, cela n’a rien arrangé. Je dois être à l’écoute de mon corps et c’est lui qui me dit : stop ! "

© BELGA


"Un groupe équilibré, jeune et avec du talent"

Avec le départ d'Axel Hervelle, ce sont les Lions qui perdent un pilier. Néanmoins, pour le jeune retraité, l'avenir de l'équipe nationale est entre de bonnes mains. " Au niveau des Belgian Lions, nous avons un groupe équilibré avec des jeunes et du talent et quelques anciens pour les encadrer. C’est donc un passage de témoin ! Je pense que Sam Van Rossom ou Jonathan Tabu ainsi que Maxime De Zeeuw qui approche les trente ans maintenant sont tout à fait à même de reprendre ce rôle de figure de proue. " Sans oublier de citer le staff. " Le tout est très bien entouré par un staff de haute valeur avec le coach Casteels et ses assistants Roel Moors et Serge Crevecoeur ainsi que toute l’équipe médicale. Je suis persuadé que toutes les conditions sont réunies pour que ce groupe de joueurs, homogène et équilibré, relève avec succès les nouveaux défis qui les attendent et réalise quelque chose de sympa. Je serai en tout cas leur supporter numéro un! "

Mais la carrière d'Axel Hervelle ne s'arrête pas pour autant. Depuis 2004 déjà, il connait le succès en Espagne, d’abord pendant cinq saisons au Real Madrid et ensuite à Bilbao. S’il met un terme à sa carrière internationale, Axel Hervelle la poursuit cependant au niveau de son club. Les matches de qualification au Mondial qui se disputeront en juin-juillet à Anvers seront l’occasion de rendre à Axel Hervelle l’hommage qu’il mérite. 

Merci pour tout Axel et bonne continuation en club...