Basket

Après s’être testé en France (courtes défaites à Strasbourg et Nanterre), le Brussels tentera de prendre sa revanche sur  le second nommé, Nanterre 92  qu’il défie à Woluwe-Saint-Lambert ce samedi (18h00) dans le cadre du Wolu Gala Basket. La manifestation est gratuite et le Brussels est venu à chacune des sept éditions. Preuve que le club de la capitale apprécie l’atmosphère  conviviale du complexe omnisports du Poséidon pour lancer sa saison.

Champion national en 2013 et vainqueur de l’EuroCup en 2017, son adversaire fait partie des cadres de la Pro A française.  Il compte notamment dans ses rangs Hugo Invernizzi (déjà présent avec Nanterre au Wolu Gala Basket en 2015), la paire d’arrières américaine Senglin – Waters et cette bonne vieille connaissance de Julian Gamble, intérieur passé par le Brussels de 2014 à 2016. Par ailleurs, les coachs Crevecoeur et Donnadieu s’apprécient et sont régulièrement en contact.

Il y aura quelques nouvelles têtes dans le camp bruxellois. A l’exception de la tour croate Radic (2,08m) qui a déjà joué dans les compétitions portugaise, italienne, croate et hongroise, les trois autres recrues  évoluaient en France (Pro B) la saison passée. Amin Stevens (pivot de 2,03m) possédait d’excellentes stats avec Rouen (17,92 points, 9,08 rebonds, 2,6 assists en 32,8 minutes). Tandis que l’arrière Christopher Smith (1,94m) aidait Vichy-Clermont (12,7 pts, 3,7 reb., 1,2 ass. en 28,3 minutes), l’ailier d’1,93m Caleb Walker disputait 33 matchs avec Evreux avec 16,67 pts, 6,03 reb. et 2,64 ass.). Ces nouvelles recrues seront entourées par le Lituanien Peciukevicius, les Belges Foerts (Jonas et Niels), Lichodzijewski, Loubry et Muya. William Robeyns, l’espoir venu du Spirou, s’ajoute au tableau. Les jeunes Alexis Amerlinck, Gijs Lambrechts et Kamal Tall évolueront en double affiliation.