Basket

A 57 ans et avec 190 sélections au compteur, l'actuel entraîneur de Louvain a décidé de céder sa place. Son successeur n'est pas encore connu

Treize ans! Depuis 2005, Eddy Casteels était le sélectionneur de l'équipe nationale belge. On parle au passé car l'actuel entraîneur de Louvain a en effet décidé de remettre son tablier après une dernière victoire face à la Bosnie il y a quelques jours. Depuis son arrivée à la tête des Lions, même s'il y a eu quelques déceptions, Eddy Casteels a réussi à remettre la Belgique sur la carte du monde. Après des années de reconstruction, il est parvenu à qualifier les Lions quatre fois d’affilée pour le championnat d’Europe (2011, 2013, 2015 et 2017) avec pour meilleur résultat une 9e place à l’Eurobasket 2013 en Slovénie.

Après plusieurs années de disette, Les Belgian Lions créaient à nouveau l’engouement en Belgique en réussissant entre autres à rassembler 6.500 spectateurs au Spiroudôme contre Israël et à remplir quelques fois la Lotto Arena d’Anvers avec 5.000 spectateurs. A Anvers, les Lions sont même parvenus à s’imposer face à une équipe de France pourtant emmenée par Tony Parker et ses autres stars NBA.

C'est donc avec 190 sélections au compteur qu'il quitte son poste à la tête des Lions, ce qui fait de lui, au passage, l'entraîneur le plus capé de l'histoire de la Belgique. “Après quatre Euros d’affilée, le défi pour nous était cette fois de se qualifier pour un Championnat du Monde (en Chine en 2019). Le système des fenêtres ne nous a pas avantagé, bien au contraire, et l’objectif d’atteindre un Mondial n’a pas été atteint. Après treize années et quatorze campagnes, le moment était venu pour moi de prendre du recul, explique-t-il sur le site de la fédération belge de basket. Mon épouse Marlène va être heureuse de me retrouver l’été à la maison. Ne me demandez pas les points d’orgues de ces treize années. Ce fut pour moi une grande aventure et avant tout un véritable honneur de pourvoir compter sur la collaboration d’un staff magnifique et de joueurs tels que Axel Hervelle, Christophe Beghin, Quentin Serron, Sam Van Rossom et Roel Moors. Qui sera mon successeur, je n’en sais rien mais je lui souhaite beaucoup de succès. Le staff sait que je tiens mes assistants Roel Moors et Serge Crevecoeur en haute estime. Ce sont de jeunes coaches au talent énorme. Dernier point mais non le moindre : avec, entre autres, Thomas Akyazili, Vincent Kesteloot, Retin Obasohan, Ismael Bako, Hans Vanwijn, Manu Lecomte,... nous tenons une véritable relève au niveau des joueurs."


© BELGA


"Un perfectionniste et un vrai amoureux du jeu"

Rapidement, les joueurs ont tenu à remercier Eddy Casteels en lui rendant hommage. "Le coach vit basket. Très organisé et méticuleux, il a tout donné pour l’équipe nationale, sur et en dehors du terrain. Ce fut personnellement une très belle aventure. Il peut être légitimement fier de son parcours", lance Axel Hervelle, rejoint par Sam Van Rossom. "Coach Eddy, c’est un perfectionniste qui est un vrai passionné du jeu. Un coach au cœur de lion et avec une énorme grinta. Des valeurs qu’il savait parfaitement transmettre au groupe. Merci pour tous ces beaux moments, coach!" Et Quentin Serron de conclure: "Le Coach Casteels transpire la passion. C’est aussi un gars franc qui dit ce qu’il pense. Il reste toujours positif même dans les moments les plus difficiles. Il inculque à l’équipe l’envie de tout donner sur le terrain et de ne pas abandonner. Il a son humour à lui, parfois difficile à comprendre mais au fil de années, on s’y habitue.”

Reste maintenant à savoir qui sera son successeur! Pour le moment, aucun nom n'a filtré mais la décision ne devrait pas tarder à tomber. Ce qui est certain, c'est que cette génération peut encore franchir un cap et que les Lions ne manquent pas de talent.