Basket

Découvrez les résultats des clubs belges en Coupe d'Europe.


Charleroi 78 - 82 Minsk (Blr)

Les Biélorusses ont profité des erreurs d’un Spirou pourtant au complet.

La soirée devait être parfaite : Rasko Katic, qui n’avait pas encore joué un match officiel cette saison, était de retour et une victoire assurait la qualification du Spirou pour le tour suivant. Malheureusement, les Carolos ont commis trop d’erreurs pour s’offrir un succès qui leur tendait pourtant les bras (78-82).

Intronisé dans le cinq, l’ancien pivot ostendais démontrait rapidement qu’il était indispensable au schéma de jeu prôné par le coach carolo. Il ne lui fallait d’ailleurs que quelques secondes pour inscrire ses premiers points sous les couleurs du Spirou. C’est bien simple : tous les ballons passaient entre ses mains et Katic opérait tel un meneur de jeu.

Profitant d’un effectif complet, Brian Lynch multipliait les rotations et onze joueurs foulaient le terrain dès le premier quart. Des rotations qui permettaient aux joueurs locaux de prendre les commandes (12-10 et 22-16). Mais, du côté biélorusse, on n’a pas l’habitude de se laisser marcher dessus. Et si Gorgemans était en forme offensivement, derrière, le Spirou était trop laxiste et les visiteurs en profitaient pour repasser devant (26-29 et 34-42).

Au retour des vestiaires , les Biélorusses prenaient feu au périmètre et plantaient trois bombes d’affilée pour creuser un écart quelque peu inquiétant (41-53). Dans le dur, le Spirou retrouvait confiance… en défense. Marnegrave apportait de l’intensité et les stops s’enchaînaient. À la faveur d’un 12-0, les Carolos remettaient les compteurs à zéro (57-57).

À l’entame du money-time, tout restait à faire (67-67) grâce à un Libert déchaîné, mais les Carolos multipliaient les mauvaises passes (15 au total). Minsk en profitait pour s’offrir quelques paniers faciles et repartir avec la victoire… et l’avantage à l’average !

Fiche du match:

Charleroi : 29 sur 58 (6x3); 14 lf sur 23; 35 rbs; 20 ass; 20 fp. LIBERT 4-8, Fusek 0-0, Iarochevitch 0-5, Delalic -0, MARNEGRAVE 1-0, TUTTLE 2-4, THOMAS 4-4, Gibbs 5-15, Gorgemans 10-0, KATIC 3-2, Marchant 2-1, Grant 4-4.

Minsk : 31 sur 59 (8x3); 12 lf sur 17; 28 rbs; 13 ass; 20 fp. Saddler 6-9, ADAMOVIC 5-10, Trastsinetski 0-2, Salash 2-4, MESHCHARAKOU 2-2, SEMIANIUK 6-4, Korzh 0-0, CZEAPOWICZ 3-1, KUDRAUTSAU 10-8, Paliashchuk 2-0, Kravish 4-2.

Arbitres : MM. Dodds (G-B), Salins (Let) et Attard (Ita).

Quarts : 22-16, 13-26, 22-17, 21-23.


"On les a laissés prendre confiance"

Le Spirou avait vraiment toutes les armes pour rivaliser avec les Biélorusses, mais les Carolos ont laissé rentrer leurs visiteurs dans la rencontre après le premier quart. "On a bien commencé mais, après, on les a laissés prendre confiance grâce à des shoots ouverts" , déplore Jack Gibbs, meilleur marqueur carolo (20 pts). "On doit apprendre à rester concentré pendant 40 minutes." Même son de cloche pour Brian Lynch, le coach du Spirou. "On a commis trop d’erreurs et ils ont pris confiance en rentrant des shoots en transition. On a les rotations pour garder un certain niveau et de l’intensité pendant quarante minutes. À nous d’en profiter." Quant à Katic, il est à créditer d’une bonne prestation pour sa grande première à Charleroi. "On l’a limité à dix minutes, même s’il voulait jouer beaucoup plus" , continue Brian Lynch. "On va lui laisser le temps de revenir et, ensuite, ce sera à nous de nous adapter avec lui sur le terrain."


Anvers 84 - 77 Sarajevo (Kos)

Les Anversois ont dû batailler pour se défaire de la lanterne rouge du groupe.

Après la défaite inattendue encaissée à Liège lors de la dernière journée de championnat, les Giants ont retrouvé le chemin de la victoire cinq jours plus tard sur la scène européenne en venant à bout de Sarajevo, lanterne rouge du groupe A sans aucun succès au compteur. Ce qui n’a pas empêché les Anversois de devoir lutter pour décrocher un succès précieux dans la course à la qualification.

Après un premier quart canon de la part de la formation belge (22-13), celle-ci se relâchait quelque peu par la suite et jouait même avec le feu puisque le marquoir affichait encore une parfaite égalité en cours de 3e acte. Mais les 23 points de Clark et aussi les 14 unités de Kalinoski, de retour de blessure, ont fait le plus grand bien aux Giants.

Si la manière ne fut pas constante, ce succès permet aux Métropolitains de continuer à partager la tête du groupe avec Le Portel, qui se déplacera à la Lotto Arena la semaine prochaine. Le vainqueur de ce duel fera sans doute un grand pas vers le tour suivant même si Groningen reste encore mêlé à la course. Au contraire de Sarajevo dont les chances de qualif ont totalement disparu.

Fiche du match:

Anvers : 30 sur 64 (11x3); 13 lfs sur 16; 34 rbs; 26 ass; 26 ftes.

Lee 9, Donkor 8, CLARK 23, VANWIJN 0, Vervoort, Marelja 4, Schoepen 6, Akyazili 2, Bako 9, MOSES 3, DUDZINSKI 6, KALINOSKI 14.

Sarajevo : 24 sur 56 (10x3); 19 lfs sur 26; 36 rbs; 17 ass; 22 ftes.

WALKER 7, Alikadic 0, PASAJILIC 11, KNEZEVIC 17, Residovic 5, MIKOVIC 12, Delmo, Radukic 14, STURANOVIC 8, Durak 3.

Arbitres : MM. Uuehendrik (Est), Matejek (Tch), Selkee (Fin).

Quarts : 22-13, 19-22, 16-17, 27-25.