Basket Courte défaite 60-64 pour les Belges privées de Meesseman, Delaere et Wauters.

Face à la Turquie, cinquième du dernier Euro et surtout une formation très costaude à l’intérieur, les Belgian Cats ont connu un avant-goût de ce que pourrait être ce mondial si Emma Meesseman devait par malheur déclarer définitivement forfait après sa grave entorse de la cheville gauche encourue il y a une semaine. Heureusement cela n’en prend pas le chemin car l’intérieure-star d’Ekaterinburg semble connaître une revalidation sans problème.

En attendant, c’est privées de ce duo Meesseman-Wauters que l’Europe entière nous envie que les Cats devaient résoudre l’équation posée par l’américaine naturalisée Hollingsworth. Un vrai casse-tête que les Belges tentaient de résoudre à base de vitesse et d’agressivité. Un cocktail qui réussissait pas mal dans le premier quart grâce à la précision des sœurs Mestdagh. Si les Belges étaient distancées à 10-15 (10e), elles s’accrochaient jusqu’à 16-20 avant que les rotations ne permettent à la Turquie de prendre 10 longueurs d’avance (22-32). Un écart qu’elles maintenaient jusqu’au repos sifflé sur le score de 27-36.

Mais les Belges ne s’avouaient pas vaincues à l’image de Hanne Mestdagh qui, à coup de triples, les gardait dans la partie (39-44) avant qu’elles ne placent soudain un 10-0. La réplique ne tardait pas. Celle-ci replaçait les visiteuses en tête et jetait les bases d’un dernier quart indécis jusqu’au bout tant les Cats n’ont jamais accepté de baisser la tête face à la puissance des Levantines, démontrant par là de belles qualités de combattivité.


Belgique : K.MESTDAGH 6, Nawezhi 4, Carpréaux 2, Resimont 3, LINSKENS 6, H.MESTDAGH 14, Geldof 6, Grzesinski 2, Nauwelaers 7, Van Loo 1, RAMAN 4, ALLEMAND 5.

Quarts : 10-15, 17-21, 22-15, 11-13.