Basket

La Belgique était aux anges malgré une grosse frayeur en fin de partie face au Monténégro vendredi à Prague en ouverture du championnat d'Europe de basket féminin dans le groupe D. 

Les Belgian Cats se sont en effet imposées 66 à 64 et Ann Wauters, la plus expérimentée du groupe, 36 ans, soulignait la maturité et la lucidité de ses jeunes coéquipières dans les moments difficiles de la rencontre.

"Cela a été chaud jusqu'à la dernière seconde, et même jusqu'à la dernière possession, mais cela montre aussi que l'on sait gagner dans ces circonstances-là", a commenté Ann Wauters, qui dispute son 3e Euro.

La Belgique a compté jusqu'à 12 points d'avance dès le premier quart (25-13) avant de voir le Monténégro disposer d'une possession de balle à 66-64 à six secondes de la fin, heureusement pour les Belges mal négociée.

"C'est une victoire cruciale déjà", poursuivait Ann Wauters (8 pts, 5 rebonds, 3 assists vendredi). "On ne sait pas comment cela va tourner dans notre groupe encore. Ce sera très serré, c'est sûr, mais nous avons fait notre de boulot. On a très bien commencé la partie. C'est une bonne équipe en face, c'est donc un peu logique qu'elles reviennent, mais nous avons assez bien contrôlé le match je trouve parce que nous sommes toujours restées devant. Cela montre aussi que, malgré la jeunesse de notre groupe, il y a de la maturité."

Kim Mestdagh, meilleure réalisatrice de la rencontre avec 19 points au compteur, abondait dans le même sens. "Le début de match a été la clé de la rencontre", analysait l'ailière de Ypres. "Il était important de bien commencer. C'était même nécessaire sur le plan mental pour notre équipe. Cela nous a permis de jouer plus libérées ensuite. L'expérience d'Emma (Meesseman) et d'Ann (Wauters) a été déterminante, mais il ne faut pas oublier les autres joueuses qui jouent dans des championnats étrangers et qui ont une certaine habitude du haut niveau européen en club."

Samedi, la deuxième rencontre des Belgian Cats est programmée à 15h00 face à la Russie.