Basket

La Grèce et l'Italie ont été stoppées aux portes du dernier carré

La Russie s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Eurobasket en battant la Grèce 69-74 (mi-temps: 37-31), à Istanbul. Emmenée par Nick Calathes, la Grèce a pourtant très bien débuté la rencontre, menant 24-17 au terme du premier quart-temps. Les Grecs conservaient encore un avantage de 6 points au repos (37-31). Mais le réveil d'Aleksei Shved après la pause allait inverser la tendance. Si la Grèce résistait et était toujours devant au marquoir en fin de troisième acte (53-51), les 26 points (dont 22 après la pause) du meneur russe eurent finalement raison de l'équipe adverse. Le dernier quart-temps confirmait la tendance et la Grèce se mettait même à balbutier offensivement dans les moments importants.

La Russie, qui n'avait pas passer le premier tour ni en 2013 ni en 2015, rejoint le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis l'Euro 2011. La sélection grecque, privée on le rappelle de joueurs comme Spanoulis ou Giannis Antetokounmpo, aura de son côté fait preuve de trop peu de consistance et de régularité pour réellement prétendre à une médaille dans ce tournoi. La Grèce n'a plus atteint une demi-finale dans un grand championnat international depuis l'Euro 2009.

Plus tard dans la soirée de mercredi, la Serbie a elle rejoint la Russie en demi-finale de l'Euro en dominant l'Italie de la tête et des épaules (67-83). Comme depuis le début du tournoi, Bogdan Bogdanovic a tenu son rôle de leader en marquant 22 points (en plus de 4 passes et 6 rebonds) et en accélérant dans le dernier quart au moment où les Italiens ont fait mine, timidement, de remonter au score. Dans l'ensemble, la "Nazionale" a paru bien pâle en dehors de ses deux shooteurs Marco Belinelli (18 points) et Luigi Datome (15).

Les Serbes sont diminués par de nombreuses absences de joueurs majeurs comme Milos Teodosic, Nikola Jokic, Miroslav Raduljica... Mais avec les présents, ils dominent quand même leur adversaires à l'intérieur. Milan Macvan (13 points), Vladimir Lucic (11 points) et Boban Marjanovic (10 points) n'ont pas laissé les Italiens respirer sous les anneaux avec une suprématie écrasante au rebond  (44 à 19). La Serbie, vice-championne olympique, conserve son rang en retrouvant le dernier carré européen, deux ans après avoir échoué à la quatrième place en France. Sa dernière médaille remonte à 2009 (argent) et son dernier titre à 2001.

Avant la demi-finale programmée vendredi soir, la Russie et la Serbie s'étaient déjà affrontées au premier tour de la compétition au sein du groupe D, celui de la Belgique, avec une victoire russe à la clé (75-72).