Basket La Belgique a résisté pendant 36 minutes avant de craquer face à la pression

Les Lions n'avaient plus le choix. Pour cette quatrième rencontre de l'Euro face à la Turquie, l'équation était simple: s'imposer et passer en huitième de finale ou perdre et rentrer à la maison. Dans une Fenerbahce Arena pleine à craquer (11.000 personnes), l'équipe nationale belge a rivalisé avec les joueurs locaux avant de craquer dans le money-time. Une défaite qui met fin aux espoirs de qualification des Lions qui rentreront donc à la maison après la rencontre de jeudi face à la Serbie.

Rapidement, on a senti que la Turquie était concentrée sur son sujet. Emmenés par son duo Osman-Erden, les Turcs mettaient la pression sur la Belgique pour prendre une dizaine de points d'avance. Un écart qui finalement s'est révélé fatal. En effet, pendant tout le reste de la rencontre, les Lions ont couru derrière le score. Une belle course-poursuite puisque les protégés d'Eddy Casteels ont à chaque fois résorbé leur déficit avant que Manu Lecomte, d'un tir primé, ne permette même aux Lions de reprendre les commandes de la rencontre.

Malheureusement, la confrontation aura duré cinq minutes de trop pour la Belgique qui a complètement craqué dans le money-time. Une défaite qui sonne le glas pour les Lions qui sont officiellement éliminé de cet Euro de basket.

Néanmoins, il reste encore un match à jouer, certes pour du beurre, mais face à l'une des meilleures nations européennes: la Serbie. Une belle occasion pour le coach Casteels de donner leur chance aux jeunes du groupe qui auront eux à cœur de montrer qu'ils pourront porter l'équipe nationale sur leurs épaules à l'avenir. On pense notamment à Lecomte et à Bako qui auront l'occasion de se frotter à ce qui se fait de mieux au niveau européen.

Quoi qu'il en soit, les Lions n'ont certainement pas à rougir de leur défaite face à la Turquie ni de leur parcours dans ce groupe de la mort où l'on ne retrouvait que des grandes nations du basket. Un fait certain: beaucoup d'expérience aura été emmagasinée par ce groupe qui reviendra certainement encore plus fort à l'avenir.

Mais avant de penser à l'avenir, il y a encore un match à jouer ce jeudi face à la Serbie pour sortir de l'Euro la tête haute avec, peut-être, un exploit à la clé et une magnifique victoire. Qui sait ? Rien n'est impossible...


Turquie 78
Belgique 65


Turquie: 29 sur 52 (6x3); 14 lf sur 15; 24 rbs; 13 ass; 19 fp.
Veyseloglu 3, Balbay 2, Guler 3, OSMAN 10, HERSEK 9, ERDEN 12, MAHMUTOGLU 12, Aldemir 2, Sanli 5, Korkmaz 14, SIPAHI 6, Koksal (-)

Belgique: 23 sur 51 (9x3); 12 lf sur 12; 23 rbs; 17 ass; 21 fp.
Lecomte 5, Van Rossom 13, HERVELLE 3, MWEMA 0, TABU 6, SERRON 7, Salumu 7, Gillet 10, De Zeeuw 9, TUMBA 3, Bako 2, Kesteloot (-).

Les quarts: 23-14/17-19/15-20/23-12.