Basket Les hommes de Jacques Stas n'ont pas eu voix au chapitre face à l'ogre serbe et s'inclinent 74-54. Ils quittent l'Euro après une quatrième défaite en cinq rencontres. Retrouvez l'évolution de ce dernier match des Lions à l'Euro de basket quart-temps par quart-temps.

Premier quart-temps

Comme on pouvait s'y attendre, le coach Casteels profitait de ce match sans enjeu face à la Serbie pour les Lions pour lancer un peu de jeunesse. Bako prenait place dans la raquette à la place de Tumba dans le cinq de base mais il ne parvenait pas à empêcher Kuzmic d'y faire sa place (4-5). Néanmoins, grâce à un Axel Hervelle en réussite offensivement, les Lions tenaient tête aux Serbes (11-12). Toujours dans son optique de donner du temps de jeu au futur de l'équipe nationale, Eddy Casteels permettait à Manu Lecomte de fouler le parquet dès le premier quart. Un quart que les Lions concluent avec cinq unités de retard (13-18).

Deuxième quart-temps

Largués à 13-20, les Lions réagissaient là où ils sont les plus forts: à 3pts. Van Rossom et Lecomte plantaient deux bombes consécutives et obligeaient le coach Djordjevic à prendre un temps mort pour stopper l’hémorragie (19-20). Un temps-mort totalement mis à profit par les Serbes. Alors qu'Eddy Casteels tentait un jeu "small ball" avec De Zeeuw en 5 et Gillet en 4, la Belgique était complètement dominée dans la raquette par les 2m22 de Marjanovic. En attaque, les Lions retombaient dans leurs travers en jouant uniquement au périmètre. En manque de réussite, Gillet ne parvenait pas à convertir ses shoots ouverts et les Serbes, sous l'impulsion de leur star des Kings, Bogdan Bogdanovic, plantaient un 20-0 en sortie de temps-mort. Cinq minutes de flottement pour les Belges face à des Serbes qui n'avaient pourtant pas l'air de forcer leur talent. Complètement à la rue, c'est Hervelle, encore lui, qui mettait fin à ces longues minutes sans le moindre point inscrit. Mais avec 17 unités de retard à la pause (25-42), on voit mal comment les Belges pourraient renverser la vapeur!

Troisième quart-temps

Au retour des vestiaires, les Lions tentaient de changer un peu leur jeu. Comprenant que la réussite au périmètre était en berne, Serron, Tumba et Van Rossom essayaient de trouver la solution inside mais une fois encore, la Belgique restait cinq minutes sans parvenir à marquer le moindre point (25-47). Alors que la rencontre baissait clairement en intensité (la différence entre les deux équipes était tellement importante), les échanges s'équilibraient et Vincent Kesteloot recevait à son tour quelques minutes pour se mettre en évidence. Lecomte (9pts) prenait ses responsabilités en attaque pour alimenter le marquoir mais l'écart continuait de tourner autour des vingt unités (36-56)

Quatrième quart-temps

Même si la rencontre était pliée depuis le deuxième quart, les Lions tentaient de travailler sérieusement. Toujours à la mène à la place de Tabu laissé au repos pour cette rencontre, Lecomte démontrait de belles qualités offensives dans une équipe démobilisée pour réduire un peu l'addition (43-60). Dans la raquette, Marjanovic continuait néanmoins son chantier. Aucun Lions n'était capable de rivaliser avec ses 2m22. Au final, cette dernière rencontre, qui aurait permis de sortir de cet Euro la tête haute, aura été trop rapidement pliée (54-74). La Belgique termine donc son Euro avec une petite victoire, en ouverture face à la Grande-Bretagne, au compteur pour quatre défaites (Lettonie, Russie, Turquie et Serbie).