Basket

Malgré une belle course-poursuite, les Brainoises n’ont pas réussi à combler le retard accumulé au premier quart-temps face à une bonne formation de Galatasaray


En déplacement en Turquie, les Castors Braine avaient l’occasion de faire une excellente opération au classement. Une victoire (de plus d’un point) leur permettait de sauter leurs adversaires du jour, Galatasaray, mais également les Française de Villeneuve d’Ascq. Mais finalement, il n’en fut rien et ce, à cause d’une entame de match complètement loupée des Rongeurs.

Pour tenter de contrer la taille des Turques, le coach Zvirgzdins tentait une défense zone. Malheureusement pour lui, cette dernière a rapidement volé en éclat. Particulièrement adroites au périmètre, les joueuses du Gala faisaient feu de partout et le marquoir s’emballait. De 4-4, le tableau d’affichage passait à 19-5 après cinq minutes. Pas du tout en rythme, les Brainoises avaient besoin de la montée au jeu de Jones pour dynamiser le collectif mais surtout alimenter la marque. Le joker de luxe des Rongeurs était d’ailleurs la seule à trouver le chemin des filets alors que de l’autre côté, Dubljevic et Petronyte se baladaient dans la raquette (34-15 à la 13e). Dos au mur et complètement asphyxiées, les Brainoises trouvaient un peu d’air, comme souvent d’ailleurs, sous l’impulsion de Céleste Trahan-Davis. Auteur d’un double-double à la pause (11pts et 10rbs dont 5 offensifs), la pivot des Castors sonnait la révolte, bien emmenée par le rythme rapide imposé par sa distributrice américaine. Et soudainement, c’est le collectif des Brainoises qui retrouvaient des couleurs. Doucement mais surement, les visiteuses revenaient dans le match (37-21 et 44-34) pour finalement limiter les dégâts au moment de rentrer au vestiaire.

Une pause qui ne calmait pas les ardeurs des Brainoises. Enfin en réussite, les protégées d’Ainars Zvirgzdins faisaient complètement déjouer les Turques qui commettaient énormément de fautes. Tout profit pour les Castors qui réduisaient l’écart à coups de tirs primés (52-46 et 62-57). Revenues à 4 unités (64-60), les Brainoises loupaient par contre le coche à deux reprises au périmètre. Les deux tirs de Mayombo et Anderson flirtaient avec l’anneau mais ressortaient. Et quelques mauvais choix offensifs plus tard, les joueuses de Galatasaray recreusaient l’écart (70-60). Mais une fois encore, les Brainoises faisaient preuve de caractère pour encore revenir à trois petites unités (72-69 à la 34e), soit le plus petit écart depuis le début du match. Tout restait à faire mais à force de courir derrière le score (et face à la réussite insolente de Davis, auteur de 24 points), les visiteuses se fatiguaient pour finalement louper le coche (79-69 et 87-76) et faire la mauvaise opération de la journée. Malgré la défaite, rien n’est perdu pour les Brainoises qui devront à présent gagner un match de plus que Villeneuve pour espérer dépasser les Françaises et accrocher la sixième place qualificative pour l’EuroCup.

Galatasaray : 31 sur 63 (8x3) ; 17 lf sur 19 ; 33 rbs ; 26 ass ; 19 fp.

EPOUPA 6-4, Davis 10-14, Yildizhan 0-0, Topuz (-), ALBEN 3-3, Dubljevic 8-6, PETRONYTE 9-8, Quigley 0-4, Basaran 0-0, Uygül (-), TASCI 4-2, KOBRYN 4-2.

Castors Braine : 28 sur 61 (9x3) ; 11 lf sur 13 ; 32 rbs ; 14 ass ; 22 fp

Jones 12-7, DELAERE 0-10, TRAHAN-DAVIS 11-10, Anderson 3-8, STEINBERGA 5-6, Grzesinski 0-0, Lisowa -0, MALASHENKO 3-3, Milic 0-0, MAYOMBO 0-2.

Les quarts : 26-15/18-19/20-26/23-16