Basket

Les Carolos ont joué la partition parfaite pour s’imposer et garder une chance d’éviter la 8e place


Pour neutraliser l’attaque des Kangoeroes, il s’agit d’abord de déjouer le jeu d’écrans entre Channels, Badji et Henry. Cette recette, le Spirou, qui était condamné à s’imposer au Schalk pour garder une (minime) chance d’échapper à la 8 e place, l’a parfaitement appliquée.

D’emblée avec Grant sur Channels et la paire Iaro/radenovic qui s’occupait d’Henry et de Badji, le Spirou a défendu le plomb face aux cendrillons de la saison en forçant 11 pertes de balle locales avant le repos. Et comme Richardson en rajoutait une louche avec un 6/6 à (longue) distance, les Carolos semblaient sur du velours au terme d’un premier quart de haute volée (10e : 15-32).

Avec la second unit au jeu, les Spirou (mais aussi leur adversaire) restaient soudain scotchés en début de second acte, au point de cumuler un famélique 1-0 en 4 minutes. Si Channels et Henry tentaient de combler le trou béant (26-35), le retour du cinq majeur visiteur relançait le Spirou à 28-44 au repos. Un écart conséquent qui se remettait vite à croître et à prospérer après le retour des vestiaires (26e : 34-57).

Face à des Kangoeroes qui ont d’ores et déjà réussi leur saison en accédant aux playoffs, le Spirou n’avait plus qu’à contrôler la partie (30e : 42-61) avant de donner un dernier coup d’accélérateur tout en conservant un œil sur les autres résultats. Des résultats qui promettent une 36e journée passionnante mercredi puisque devant les Spirou qui comptent 17 succès, pas moins de quatre formations en alignent 18. De quoi permettre une infinité de permutations en fonction des résultats.