Basket Cette saison, le public montois a retrouvé le chemin de la salle, pour le plus grand bonheur du président Ronald Gobert.

Une ambiance retrouvée, des tribunes de plus en plus garnies, du spectacle et des résultats sur le parquet, pas de doute : la flamme du basket-ball montois s’est rallumée. Depuis le début de la saison, l’équipe menée par Daniel Goethals semble avoir reconquis le cœur du public borain. "Ça fait vraiment du bien", sourit le président Ronald Gobert. "On sent qu’il y a une nouvelle dynamique autour du club, dans les tribunes et dans la région. C’est valorisant et ça fait vraiment plaisir."

Le défi était pourtant de taille. Ces dernières saisons, le public avait été beaucoup moins fidèle. "Nous étions attendus au tournant par les supporters, les sponsors, la région et le basket-ball en général. Mais nous avons su répondre présent" , se satisfait Ronald Gobert qui pointe tout d’abord une proximité retrouvée notamment grâce à son entraîneur Daniel Goethals que le public adore. "Daniel est francophone, il connaît très bien la région et possède une manière de communiquer avec énormément de proximité. C’est ça qui fait la différence."

Être proche des fans, c’est la philosophie préconisée par le Président et le coach. Après chaque rencontre à domicile, tous les joueurs prennent le temps de venir saluer les supporters, d’échanger quelques mots, de prendre des photos ou de signer des autographes. "Ce n’est pas toujours évident pour les joueurs américains avec la barrière de la langue mais ils font ça avec plaisir. Voir les enfants qui sont heureux de recevoir une signature sur un poster, ça montre une proximité très forte. C’est à l’image du club : de la simplicité tout en restant professionnel."

Les résultats et la manière y sont aussi pour beaucoup. Depuis le début de la saison, les Renards ont remporté sept de leurs neuf rencontres à domicile. "L’enthousiasme revient grâce aux résultats mais aussi à la manière et l’intensité. Le public ressort avec de la satisfaction et c’est aussi ça la différence", estime de son côté le manager Thierry Wilquin.

Ce soir face à Demi Insaat, le public pourrait assister au premier accomplissement de la saison. En cas de succès contre les Turcs, les Renards valideraient leur ticket pour le second tour. "Ce genre de match, c’est ce que le public de Mons aime" , reprend le Président . "Il veut retrouver les grandes soirées européennes. Si on gagne, ça nous garantirait encore des matchs européens à la Mons.Arena donc c’est tant mieux..."

Idris Lasisi, joueur à Mons: "Un style attractif"

"L’atmosphère et le bon esprit reviennent. Cela fait vraiment plaisir. On a bien commencé la saison donc ça attire les gens. Il y a aussi notre style de jeu qui joue un rôle. Avant, nous étions plus défensifs, donc ce n’était pas le jeu le plus attractif pour le public. Maintenant, nous sommes plus spectaculaires. On revoit le sourire sur le visage des supporters. Après les matchs, les gens nous remercient, c’est génial."