Basket

Les Carolos n’ont certainement pas joué leur meilleur match de la saison mais restent invaincus en coupe d’Europe et font déjà un grand pas vers le second tour

Pour ce troisième match de poule en FIBA Europe Cup (le premier à domicile après les deux victoires obtenues à l’extérieur), le Spirou accueillait les Israéliens d’Herzliya. Un groupe au sein duquel on retrouvait une ancienne connaissance de notre championnat, Dominique Archie, passé par Ostende lors de la saison 2015-2016 mais également un ancien pensionnaire de NBA en la personne de Jeff Adrien, qui a notamment évolué sous les couleurs de Milwaukee, Charlotte et Minnesota. Une opposition de qualité tout de même pour les protégés de Brian Lynch qui a encore de grosses difficultés pour imposer sa patte et faire jouer son Spirou comme il le faisait avec Limburg la saison dernière.

Etonnamment plus costauds dans la raquette malgré l’absence de Katic toujours blessé, les Carolos s’imposaient dans la peinture à l’image de Gorgemans qui était particulièrement bien alimenté en première mi-temps (10pts). Les locaux prenaient la rencontre en main (9-4 et 19-13) avant de voir le réveil israélien sous l’impulsion de Thames qui plantait deux bombes consécutives pour remettre les compteurs à zéro à la faveur d’un 0-8 (19-19 et 25-26). Chef d’orchestre carolo, Niels Marnegrave mettait de l’intensité dans cette rencontre et trouvait facilement ses coéquipiers dans la raquette (24 points dans la peinture à la pause contre 12 pour les visiteurs) pour permettre aux Carolos de virer en tête à la pause (33-29).

Déjà très brouillon au cours de ces vingt premières minutes, le match n’augmentait pas en qualité, que du contraire même, au retour des vestiaires. Les ratés se multipliaient des deux côtés (tout comme les pertes de balle) et le spectacle offert à la poignée de supporters qui avait fait le déplacement avait le don d’énerver Brian Lynch sur le banc… Malgré tout, au marquoir, le Spirou gardait la mainmise sur la rencontre grâce à quelques lancers francs et une défense un peu plus imperméable (41-39 et 50-42). Néanmoins, on notera que ce sont les remplaçants Marchant et Delalic qui tentaient de mettre un peu plus d’intensité dans un duel très moyen pour une confrontation de coupe d’Europe ! Mais si le Spirou n’était pas flamboyant, on peut en dire autant de leurs adversaires qui tentaient de s’accrocher comme ils le pouvaient (58-56 à la 38e). Heureusement pour le Spirou, les Israéliens manquaient de réussite au périmètre ce qui permettait aux Carolos de finalement s’en sortir avec une troisième victoire en coupe d’Europe en autant de rencontres (66-62). On l’aura compris, du côté du Spirou, on ne retiendra très certainement que le résultat et la victoire. Mais parfois, c’est ça aussi l’essentiel : savoir gagner sans spécialement bien jouer.

Charleroi : 25 sur 57 (4x3) ; 12 lf sur 15 ; 37 rbs ; 16 ass ; 21 fp.

LIBERT 2-4, Fusek 2-4, Iarochevitch 3-4, Delalic 4-3, MARNEGRAVE 3-2, TUTTLE 7-6, THOMAS 0-0, Gibbs 2-5, GORGEMANS 10-2, Marchant 0-3, Demirtas (-), Grant 0-0.

Herzliya: 21 sur 56 (9x3); 11 lf sur 14 ; 30 rbs; 11 ass; 19 fp.

ADRIEN 6-6, SINGER 3-2, Thames 6-10, Maayan (-), Sharp (-), Erlich (-), Dawson 2-3, Avivi (-), GREEN 5-9, ROSENBERG 0-0, ARCHIE 4-3, Kanacevic 3-0.

Quarts : 17-13/16-16/14-13/19-20

Arbitres : MM. Herbertsson (Isl), Bissuel (Fra) et Perciavalle (Ita)