Basket

Avec 25 victoires pour 57 défaites, les dirigeants d'Orlando n'avaient pas vraiment d'autres choix

La valse des coaches continuent en NBA. Après Jeff Hornacek qui a été démis de ses fonctions à New York jeudi matin, c'est au tour de Frank Vogel, l'entraîneur du Magic, de prendre la porte.

Avec un triste bilan de 25 victoires pour 57 défaites cette saison, Orlando n'est plus que l'ombre de lui-même. Sans fond de jeu alors que l'effectif dispose tout de même de joueurs de qualité comme Nikola Vucevic, Aaron Gordon ou encore Evan Fournier, le Magic est tombé dans les oubliettes et dans le fond du classement à l'Est.

Pourtant, le vestiaire était toujours derrière son entraîneur comme en témoigne les déclarations de Nikola Vucevic. "Je trouve qu’il a fait du mieux qu’il pouvait. L’an dernier, il est venu et avait une équipe à peine en place, avec plein de nouveaux joueurs. Ça n’a pas marché, nous n’avions pas réussi à faire fonctionner tout ça. Ça semblait bon sur le papier mais sur le terrain, ça n’a jamais eu de déclic. C’était une situation difficile. Mais il a fait son travail. Chaque jour, il voulait nous rendre meilleur. Il a fait tout ce qu’il pouvait pour nous aider à être une meilleure équipe. C’est aussi aux joueurs d’en faire plus sur le terrain, "explique le pivot Monténégrin.

Malgré ce plaidoyer, la sanction est tombée dans la journée: Frank Vogel est viré. Le Magic est à présent à la recherche d'un successeur qui pourra redonner des couleurs à cette franchise qui en a cruellement besoin depuis plusieurs saisons!