Basket Garlon Green a paraphé un contrat avec les New Orleans Pelicans.

"Mon objectif est de jouer dans la plus grande compétition du monde. C’est la NBA. Peut-être qu’un jour, mon agent me permettra de discuter avec une équipe pour intégrer la Summer League . À ce moment-là, je pourrai montrer de quoi je suis capable et si les choses vont bien, je pourrai peut-être aller en NBA." Voilà ce que nous avait déclaré Garlon Green en mars dernier lorsqu’il faisait la pluie et le beau temps sous la vareuse de Mons-Hainaut.

Le rêve se transforme en réalité. Ce scénario idéalisé par l’ailier américain de 27 ans a même été respecté à la ligne. C’est en effet grâce à ses performances début juillet lors de la Summer League que Garlon Green a pu s’ouvrir les portes de la NBA. Avec les New Orleans Pelicans, l’ex-Montois a tourné avec une moyenne de 9,2 points à 63 % aux tirs, dont 62,5 % à 3-pts, et 1 interception en 17 minutes par match.

De quoi permettre au Texan de recevoir une offre de la franchise où évoluent notamment Anthony Davis, Jrue Holiday et Julius Randle. Garlon Green a donc signé un contrat de plusieurs années mais partiellement garanti. Cela signifie qu’il fera partie du training camp de septembre avec le groupe mais que sa place n’est pas encore assurée.

Daniel Goethals , son coach à Mons-Hainaut la saison dernière, ne doute cependant pas. "Je suis intimement convaincu qu’il sera capable de prendre cette place parce qu’il le mérite, assure Big Dan qui a tissé une relation très particulière avec son désormais ex-joueur. On s’écrit par message tous les jours. J’étais encore avec lui il y a dix jours à Las Vegas. Je suis son premier supporter. On est d’ailleurs convenus que son premier maillot de match avec les Pelicans serait pour moi (rires) . Et puis, c’est une grande fierté pour nous. Même s’il a déjà un âge avancé, nous avons réussi à encore le faire progresser."

Les New Orleans Pelicans ont une relation spéciale avec le club hennuyer puisque Chris Finch, ancien coach de Mons (2007-2009), n’est autre que l’assistant-coach de cette franchise. De même, le manager général des Pelicans est un certain Delano Demps, le papa de l’ailier Tre Demps qui était le coéquipier de Garlon Green ces deux dernières saisons à Mons. Tre Demps n’a certainement pas hésité à glisser le nom de son ami dans les oreilles de son père.