Basket En plus de son talent, Axel Hervelle a démontré qu’il avait aussi du cœur en participant au "Charity Game" de son pote.

La petite salle de Neder-Over-Hembeek semble devenue un endroit à la mode en cette fin de saison basket sur le sol belge. Après avoir accueilli plusieurs manches de la finale des playoffs, l’antre du Brussels a été le décor d’un "Charity Game" organisé par Guy Muya afin de récolter des fonds pour aider à la construction d’un terrain de basket et d’une classe équipée à Goma, au Congo.

Parmi les invités de renom, on notera la présence d’Axel Hervelle, dont les apparitions sur un parquet belge sont devenues très rares. L’international belge évoluant à Bilbao, grand ami de Guy Muya, a d’ailleurs joué le jeu avec plaisir en étant extrêmement disponible pour les spectateurs présents. "Il était important pour moi d’être ici pour faire plaisir à Guy. Plus que d’avoir été mon coéquipier durant 5 ans du côté de Pepinster, il est un véritable ami", précise notre interlocuteur après avoir signé bon nombre d’autographes et posé sur une multitude de photos avec les fans. "C’est une personne qui dégage une bonne aura et munie de belles valeurs comme le prouve l’événement qu’il a mis sur pieds."

Ce match de gala était aussi l’occasion de voir que l’homme de 34 ans, meilleur marqueur du match avec 25 points au compteur, semble détenir la forme. "Je me sens très bien. J’ai eu droit à un petit peu de repos, comme nous n’avons pas joué les playoffs en Espagne avec Bilbao. Maintenant il s’agira juste de se maintenir en condition jusqu’à la mi-juillet pour bien reprendre avec l’équipe nationale."

L’Euro 2017, qui débutera le 31 août, sera peut-être le dernier grand tournoi international de sa carrière. "J’ai bien sûr cette compétition en tête. C’est la prochaine échéance dans la saison et je me prépare en fonction de cela. J’espère y être le plus performant possible pour l’équipe et j’espère que l’on parviendra encore à créer quelque chose de spécial au premier tour en Turquie. Beaucoup de jeunes frappent à la porte de l’équipe nationale. Si on les intègre bien, le noyau peut avoir fière allure. Mais attention, un championnat d’Europe c’est assez court et il va donc falloir trouver les automatismes assez vite", prévient le Liégeois.

Quant à la saison prochaine, Axel Hervelle rempilera pour une neuvième saison à Bilbao. "Après l’échec de cette saison, nous devons digérer et nous reconstruire pour partir sur de bonnes bases avec motivation et ambition."

"Chapeau au Brussels"

Habitué à de grandes salles en Espagne, Axel Hervelle s’est peut-être senti un peu à l’étroit dans les petites infrastructures du Brussels. Mais cela ne l’empêche pas d’avoir beaucoup de respect pour le club de la capitale, dont il a suivi quelques matchs en finale.

"C’était de belles finales avec beaucoup d’émotions et c’est intéressant de voir qu’Ostende a été poussé dans ses derniers retranchements. Chapeau au Brussels. On voit qu’avec de bonnes bases, tout reste possible et c’est ce qui fait la beauté du sport."


Du beau monde pour la bonne cause à Neder

Malgré quelques forfaits de dernière minute, Guy Muya a réussi à amener du beau monde ce dimanche après-midi à Neder pour le Charity Game rassemblant des (ex-) joueurs pros comme Hervelle, Beghin, Pelle, Struelens, Stas qui étaient accompagnés de quelques joueurs du Brussels, équipe finaliste des playoffs cette saison. Van Den Spiegel et Duke Tshomba étaient eux en civil sur le banc.

Pour l’anecdote, l’équipe pro s’est inclinée sur le score de 106-116 face à la formation bruxelloise du Royal IV (TDM1). Un match plaisant qui s’est déroulé dans une bonne ambiance. L‘objectif premier était évidemment de récolter des fonds pour Goma. Aux enchères, un spectateur est même monté jusqu’à 600 euros pour un dîner en tête à tête avec Tatiana Silva, la Miss Météo belge de TF1.