Basket Il avait été initialement décidé d'obliger les clubs à aligner à tout moment un joueur formé localement.

Voilà une nouvelle qui devrait ravir certains coachs de l'Euromillions League. La Pro Basketball League a décidé, en concertation avec les clubs, de ne pas mettre en oeuvre pour la saison 2018-2019 la nouvelle règle obligeant chaque club d'aligner un home-grown player (NdlR : un joueur formé en Belgique au moins quatre ans entre 12 et 21 ans) sur le terrain à tout moment. L'introduction de cette nouvelle règle avait pourtant été votée à la fin de la saison 2016-2017. 

Cette décision de ne plus appliquer cette règle fait suite à une analyse de statistiques sur le temps de jeu et les prestations des Belges. Une comparaison a été faite entre la saison 2011-2012 et la saison actuelle. Les chiffres passent de 11,1 minutes et 17,2 points de moyenne par match à 16,3 minutes et 27,1 points pour 2017-2018. Soit des augmentations respectives de 47% et 58%

Arthur Goethals, le président de la Ligue, justifie l'annulation de l'application de la nouvelle règle : "Les chiffres montrent que les adaptations que nous avons faites dans le passé ont mené à l'effet désiré. Par ailleurs, nous constatons qu'en réalité il se passe très rarement des matchs sans qu'un joueur formé localement ne soit sur le terrain."

Est-ce partie remise pour une prochaine saison ? Pas si sûr. "La finalité reste d'augmenter la part et la qualité des joueurs formés localement dans la compétition", poursuit Arthur Goethals. "Il nous semble en ce moment pertinent de remettre l'accent plutôt sur la qualité que la quantité. Nous envisageons de réfléchir à très court terme avec les clubs sur quelles mesures nous pouvons prendre afin d'inciter les clubs à investir davantage dans la formation des joueurs, telles que l'introduction d'un système d'indemnité de formation."