Basket L’après-Crevecœur a débuté du côté du Brussels Basketball.

"Il ne fallait surtout pas se lamenter. Il fallait réagir et créer quelque chose. Moi le premier, on a bossé pour rassurer l’ensemble des gens qui font partie du club."

L’après-Serge Crevecœur a donc débuté via une réorganisation des structures sportives et administratives au Brussels. "Je ne pense pas que la reprise sera émotionnellement compliquée à gérer suite au départ de Serge, observe le président André De Kandelaer. Ce sont les résultats qui risquent de peser surtout si nos prestations ne sont pas bonnes. Les gens feront une association entre le départ de Serge et ces résultats, car la perception a toujours plus de poids et de valeur que la réalité."

Demi-finaliste de la Coupe de Belgique et finaliste des playoffs (chaque fois battu par Ostende), le Brussels se sait à la veille d’une saison de transition.

[...]