Basket L'ancien entraîneur du Spirou et véritable monument du basket belge s'est éteint ce lundi

C'est une icone, un monument du basket belge qui nous a malheureusement quittés ce lundi. André Smets était connu par tous les amateurs de basket. Sa gentillesse, son charisme et la pertinence de ses analyses ont fait sa renommée. Encore présent à presque tous les matches du Spirou, il venait s'asseoir en tribunes de presse, avec son petit calepin, pour faire un scouting complet, phase par phase, sans oublier de crier sur les arbitres si ceux-ci se trompaient, surtout quand les décisions étaient contre son équipe de coeur: Charleroi.

Car entre André Smets et le Spirou, c'était une véritable histoire d'amour. C'est d'ailleurs lui qui fut le tout premier entraîneur du club. On remonte là à la saison 89-90. A l'époque, le Spirou Monceau, qui deviendra Spirou Charleroi, monte au sein de l'élite et à la barre de cette équipe qui terminera 8e, on retrouve déjà André Smets.

Mais André Smets, c'était avant tout un amoureux de basket. Ecouter ses commentaires des matches NBA était toujours un délice dont on ne se lassait jamais. A l'époque, c'était sur Canal Plus.

Le basket belge perd-là l'une de ses grandes figures et toute la rédaction sportive de la Dernière Heure s'associe pour présenter ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Au revoir MONSIEUR André Smets!

© DR