Basket L'effectif actuel des Carolos dépasse les 30 ans de moyenne d'âge avec l'arrivée d'Axel Hervelle (35 ans) et de trois Américains expérimentés

Eliminé en demi-finale des playoffs l'année dernière par Anvers, le Spirou entend faire mieux cette saison et enfin redorer son blason. Et pour y arriver, les dirigeants carolos ont joué la carte de l'expérience. Au rayon des arrivées, ce ne sont presque que des trentenaires qui ont rejoint le Spiroudome: Axel Hervelle (35 ans), Boris Penninck (29 ans), Clifford Hammonds (32 ans), Nate Linhart (31 ans) et Dario Hunt (29 ans). Cinq joueurs auxquels il faut ajouter Alex Libert (28 ans), Niels Marnegrave (30 ans), Dorian Marchant (25 ans) et Rasko Katic (37 ans). Un choix réfléchi et assumé par les responsables du club. "On a été voir chaque joueur et on a parlé avec eux, explique Sébastien Bellin, le GM du Spirou. On a travaillé tout l'été pour trouver des bons basketteurs mais surtout de super êtres humains aussi."

A titre d'exemple, Clifford Hammonds est papa de cinq enfants et tous les matins, toute la famille se retrouve sur la piste d'athlétisme pour y faire du sport. "On voulait changer d'approche et ce que les supporters ont l'habitude de voir à Charleroi. L'année passée, on avait de bons joueurs avec de bonnes stats. Ici, on se retrouve avec des gars qui ont de l'expérience, qui ont faim de basket et qui ont déjà prouvé qu'ils pouvaient jouer au plus haut niveau européen. Certains avaient d'ailleurs d'autres offres ailleurs (meilleures), mais ils ont privilégié le projet qu'on leur a proposé à Charleroi", continue Sébastien Bellin.

Si l'effectif actuel compte neuf joueurs pour le moment, ce ne sera pas suffisant pour tenir une saison d'autant que les jeunes joueurs du Spirou sont tous prêtés la saison prochaine: Michael Fusek (Slovaquie) et le duo Delalic-Lambot (Louvain). "On a encore deux places pour des étrangers mais je n'ai pas envie de m'étendre sur les profils que l'on recherche actuellement. Ce qui est certain, c'est qu'on va aller chercher de l'énergie avec des gars qui ont faim de basket."

Par contre, pour certains, c'est la fin de l'aventure carolo comme pour Ioann Iarochevitch (dont le contrat n'a pas été prolongé), Jack Gibbs, Keaton Grant, Terrance Henry ou encore Seth Tuttle qui semblait pourtant être une pierre angulaire sur l'échiquier de Brian Lynch. "Seth Tuttle est un très bon joueur... mais il coûte cher. Pour nous, c'était peut-être plus intéressant de trouver un gars moins cher et qui a les crocs comme Dario Hunt par exemple." Le cas de Scott Thomas n'est pas encore totalement réglé. Pour le moment, les deux parties sont encore en discussion pour un éventuel nouveau contrat alors que Jerime Anderson a déjà retrouvé un employeur au Mexique. Quant à Amaury Gorgemans, on ne devrait plus le revoir dans le championnat belge. Visiblement, il n'entre plus dans les plans du Spirou pour la saison prochaine et il aimerait être prêté un an à l'étranger pour retrouver du temps de jeu et de la confiance.

Le Spirou semble être entré dans une nouvelle ère: celle de l'expérience et à coup sûr, cela devrait encore un peu bouger au Spiroudome dans les jours (semaines) qui viennent.