Basket Après Charleroi, Loïc Schwartz est passé chez l’ennemi ostendais cet été.

Il n’a beau avoir que 24 ans, Loîc Schwartz a déjà quelques années derrière lui en D1. De ses débuts au bout du banc montois jusqu’à sa signature à Ostende cet été, sept saisons se sont écoulées. Et pourtant, l’arrière belge qui a grandi du côté de Waterloo semble encore loin d’avoir exploité la plénitude de son potentiel, faisant de lui un grand espoir du basket belge. Ses passages à Pepinster, et surtout à Charleroi, n’ont pas abouti à l’envol espéré. Et c’est désormais à la Côte, sur le plus gros tremplin de Belgique, qu’il compte rebondir.

(...)