Basket Serré de bout en bout, ce magnifique derby a finalement tourné en faveur des Renards.

Tous les ingrédients étaient réunis pour que ce premier derby hennuyer de la saison soit qualifié de splendide. Spectacle, suspense, intensité, ambiance… C’est peut-être finalement le basket-ball belge qui sort le plus grand vainqueur de cette rencontre. Mais Mons-Hainaut n’aura clairement pas volé sa victoire, surtout avec ce quatuor Demps, Jones, Reddic et Green, particulièrement bon hier soir.

Les premières minutes étaient d’ailleurs complètement à l’avantage des Montois, poussés par la détermination de Green. Le Spirou proposait de belles choses mais les cinq pertes de balles commises en quelques minutes se payaient cash. Une fois cette justesse réglée, les visiteurs ne tardaient pas à recoller grâce à l’efficacité intérieure de Tuttle et à l’adresse extérieure de Libert qui ne tremblait pas face à son club formateur (10e : 22-21).

Les Carolos étaient pourtant bien déforcés. En plus des forfaits de Katic et Marchant, le coach Brian Lynch devait composer sans Marnegrave (excusé en dernière minute suite à un heureux événement). À cela, s’ajoutait la blessure de Fusek (cheville) en fin de 1er quart-temps. Il fallait donc inévitablement lancer le jeune Ortiz-Casero (20 ans) qui s’en sortait d’ailleurs plus qu’honorablement face à Jones.

Malgré toutes ces péripéties, le Spirou tenait la dragée haute grâce à son collectif. En face, les Renards devaient essentiellement s’en remettre à Demps, sorti du banc, pour faire avancer le marquoir et rentrer aux vestiaires avec une petite longueur d’avance (40-39).

Moins en réussite en première période, ce sont ensuite les Lemaire, Jones et Reddic qui prenaient le relais des individualités. Ce n’était cependant pas suffisant pour mettre à distance Charleroi, toujours bien emmenés par Tuttle et Grant. Tout allait donc se jouer dans les dernières minutes du derby.

Au moment d’entrer dans le money time, les deux formations étaient encore complètement dos à dos (36e : 73-74). Moment choisi par Reddic pour sortir deux contres venus d’ailleurs et remettre la confiance dans le camp montois. Le Spirou restait pourtant bien accroché jusqu’au bout du chronomètre. Mais à 23 secondes du terme, Demps plantait un triple libérateur (86-83). Les dernières possessions se réglaient aux lancers-francs jusqu’au dunk de la victoire signé Demps, évidemment !

Mons : 37 sur 65 (5x3); 11 lf sur 14; 29 rbds; 14 pd; 16 fp. GREEN 11-8, JONES 6-12, Lemaire 0-4, Tiby 0-2, CAGE 2-0, Demps 11-12, Houdart (-), Mortant (-), REDDIC 6-10, François 4-2; Poisson (-), LASISI 0.

Charleroi : 28 sur 55 (9x3); 19 lf sur 22; 30 rbds; 6 pd; 18 fp. Libert 6-5, Fusek 2-0, Iarochevitch 2-10, Delalic (-), TUTTLE 14-10, THOMAS 0-7, GIBBS 2-3, GORGEMANS 1-2, Robeyns 0, Casero 5-3, GRANT 7-5, Demirtas (-).

Arbitre : M. Delestree, M. Delangue, M. Vanderheyden.

Quarts : 24-21, 16-18, 20-18 et 30-27.