Basket

Les Boston Celtics ont consolidé leur statut de leader de la conférence Est en enchaînant une dixième victoire consécutive mercredi soir face aux Los Angeles Lakers au TD Garden: 107-96 (mi-temps: 61-52).

Les Celtics, pourtant privés d'un joueur-clef, le pivot dominicain Al Horford, arrêté pour risque de commotion cérébrale puis, en cours de match, d'un autre joueur du cinq majeur, Jayson Tatum, blessé, sont venus à bout des Lakers.

Dans le duel des franchises les plus titrées de l'histoire, ils ont compté jusqu'à 20 points d'avance (50-30), mais ont connu une grosse frayeur en 4e période en laissant les Lakers revenir à trois points (89-86).

L'entrée en jeu en fin de match de Kyrie Irving, ménagé pendant les 3e et 4e périodes, a permis aux Celtics de reprendre le large.

Irving, transfuge de Cleveland à l'intersaison, a fini la rencontre avec 19 points en 33 minutes (7 sur 21 au tir), six rebonds et cinq passes décisives, tandis que le Néo-Zélandais Aron Bayne a égalé son record personnel avec 21 points.

Les Lakers ont eux concédé leur sixième défaite en 11 matches, leur troisième en déplacement en quatre sorties.

Brandon Ingram a inscrit 18 points, tandis que le "rookie" Lonzo Ball, dont l'un des frères, en tournée en Chine avec l'université d'UCLA, a été arrêté pour vol à l'étalage, a terminé la rencontre avec neuf points, six passes décisives et quatre contres.

Golden State, pourtant privé de Kevin Durant, a pris les commandes de la conférence Ouest après sa démonstration, 125-101 (51-50) face à Minnesota.

Les Warriors ont donné une leçon aux jeunes et prometteurs Timberwolves: accrochés après les deux premières périodes, les champions NBA en titre se sont déchaînés au retour des vestiaires.

Ils ont mis KO leurs adversaires avec un cinglant 44-26 durant le 3e quart-temps qui leur a offert leur neuvième victoire de la saison et qui les a propulsés pour la première fois en tête à l'Ouest.

En l'absence de Durant, Klay Thompson a inscrit 28 points, dont six paniers primés, tandis que Stephen Curry a marqué 22 points et frôlé le "triple double" (trois statistiques à dix unités et plus) avec huit passes décisives et huit rebonds.

Orlando a stoppé les New York Knicks qui restaient sur trois victoires: le Magic s'est imposé 112-99 (54-50) et a signé sa septième victoire en onze matchs, synonyme de 3e place de la conférence Est, derrière Boston et Détroit, vainqueur 114-97 (59-52) d'Indiana.

Les Knicks ont, eux, pu mesurer l'apport de leur pivot letton Kristaps Porzingis, forfait pour ce match en raison de douleurs à une cheville et à un coude.

Sans le deuxième meilleur marqueur du Championnat (30 pts par match), ils ont tenu le choc pendant les deux premières périodes, avant de céder.

Tim Hardaway Jr a marqué 26 points pour New York, tandis que son coéquipier rookie français Frank Ntilikina a apporté six points et distillé neuf passes décisives, nouveau record personnel, en 23 minutes.