Basket

Deux des favoris dans le championnat NBA de basket ont gagné de justesse lundi. Boston, le leader à l'Est, a émergé à Indiana 111-112, en comblant un retard de 5 points dans les trente dernières secondes. 

Golden State, le champion en titre, a dû avoir recours à une prolongation pour s'en sortir dans la salle des Los Angeles Lakers 114-116. Au repos, les Lakers avaient officiellement retiré les deux numéros de leur star Kobe Bryant (8 et 24) qui a pris sa retraite après une carrière de 20 ans et 5 titres NBA. A l'inverse, Houston continue à dérouler. Le leader à l'Ouest n'a laissé aucune chance à Utah (120-99) lors de sa 14e victoire consécutive. A Indianapolis, les Celtics pensaient avoir fait le nécessaire dans le premier quart bouclé avec un avantage de 17 points (21-38). Les Pacers ont réussi à renverser la tendance dans le 4e quart. Victor Oladipo s'est enflammé. Il a inscrit 12 de ses 38 points au cours des deux dernières minutes. Du coup, Indiana menait 107-102 à 31 secondes de la conclusion. L'adresse de Boston à 3 points (16/26) permettra de réduire l'écart à 111-110. Indiana avait la possession du ballon et il ne restait plus que 5 secondes à jouer. Mais Bojan Bogdanovic a manqué sa rentrée et Terry Rozier, le meneur remplaçant de Boston ne s'est pas fait prier pour aller inscrire le dunk de la victoire à 1.5 seconde de la fin d'un match qui restera mémorable.

Incroyablement maladroit pendant trois périodes (4/20 aus tirs), la gachette des Warriors, Kevin Durant, a trouvé les ressources pour être, au final, l'homme du match au Staples Center. Le MVP de la dernière finale du championnat a inscrit 12 des 14 points de son équipe en prolongation. KD a conclu son match fort de 36 points (10/29), 11 rebonds, 8 passes décisives et 3 contres. Il fallait bien cela pour compenser les absences de trois titulaires Stephen Curry, Draymond Green et Zaza Pachulia.

Houston a fait exploser Utah dans la 4e période. Les Rockets ont dominé les 12 dernières minutes du match 41-15. La formation de Mike D'Antoni dispose du meilleur duo d'arrières de la Ligue avec Chris Pual (18 pts, 10 ass, 9 rbs) et James Harden (26 pts, 6 ass, 6 rbs). Lundi, son pivot Clint Capela s'est hissé à leur niveau en cumulant 24 points et 20 rebonds. Mais, c'est le remplaçant Eric Gordon qui a fait pencher la balance en marquant 17 de ses 33 points dans le 4e quart à sens unique.

Condamné à une saison blanche avant le début de celle-ci, après avoir allégé son effectif cet été, Chicago est en train de trouver une identité. Un premier bilan de 3 victoires en 23 rencontres semblait confirmer les craintes. Seulement, les Bulls ont récupéré quelques blessés et depuis ils ont redressé la tête. Lundi, ils ont signé un 6e succès consécutif. Ils ont battu les prometteurs Philadelphia 76ers 117-115, malgré un Ben Simmons toujours aussi efficace (19 pts, 11 rbs et 9 ass). Nikola Mirotic (22 pts, 13 rbs) s'est révélé décisif dans le "money time". Avec un bilan de 9 victoires (20 défaites) les play-offs sont encore loin.