Basket

Chicago s'est incliné d'entrée lors des rencontres de la deuxième journée du championnat professionnel nord-américain de basket (NBA), jeudi. Les Bulls ont subi la loi de Toronto Raptors 117 à 101 après un passage déjà à la pause à 58-37.

Les Bulls jouait sans Bobby Portis, 22 ans. Une rixe à l'entraînement avec Nikola Mirotic, qui s'en sort avec une pomette fracturée, lui vaut 8 matches de suspension.

Par ailleurs, deux des rookies les plus attendus de la saison, Lonzo Ball et Frank Ntilikina, ont fait leurs grands débuts jeudi, sans vraiment briller à la différence de Russell Westbrook qui a affolé d'entrée les statistiques.

A seulement 19 ans, Ball, 2e choix de la Draft 2017 en juin, est chargé de redonner aux Los Angeles Lakers leur gloire passée.

Présenté comme le nouveau Kobe Bryant pour une franchise qui enchaîne les saisons catastrophiques, Ball n'a pas vraiment réussi son premier match officiel au Staples Center.

Le meneur n'a marqué que trois points, tous avant la pause (1 sur 6 au tir), et n'a pas pu empêcher son équipe de perdre le derby contre les Clippers 108 à 92.

Les Clippers n'ont pas semblé affectés par le départ de leur meneur Chris Paul à Houston: Blake Griffin a marqué 29 points.

Pour ses grands débuts en NBA, le rookie français des New York Knicks Frank Ntilikina n'a pas été gâté, puisqu'il affrontait Oklahoma City, emmené par le trio Russell Westbrook, Carmelo Anthony et Paul George.

Il a été limité à sept minutes de jeu et a fini la rencontre, perdue 105 à 84 par les Knicks, avec une passe décisive, un ballon perdu et aucun point (deux tirs manqués).

De son côté, pour ses retrouvailles avec les Knicks qu'il a quittés cet été après sept saisons largement décevantes, Carmelo Anthony a inscrit 22 points en 34 minutes.

Westbrook, élu meilleur joueur (MVP) de la saison 2016-17, a d'emblée repris ses bonnes habitudes: il a réussi un "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 21 points, 10 rebonds et 16 passes décisives.