Basket Le King, qui vient de disputer sept finales consécutives, n'est plus qu'à 48 minutes d'être sorti par les Celtics

Va-t-on assister à un véritable événement en NBA dans les jours qui viennent? Alors que LeBron James, que ce soit avec Miami ou Cleveland, vient de disputer sept finales NBA consécutives, suite à la défaite des Cavs à Boston la nuit dernière, le King n'est plus qu'à une défaite d'une élimination historique tant il domine la conférence Est depuis près d'une décennie! Mais à y regarder de plus près, cette élimination pourrait paraître logique. Alors certes, les Celtics sont privés de leurs deux superstars mais le reste de l'effectif répond présent... ce qui est loin d'être le cas pour LeBron James qui doit tout faire tout seul ou presque.

Et de manière assez logique, à force de tout donner depuis le premier tour des playoffs et d'enchaîner les matches à plus de 40 minutes, même lorsqu'on est un cyborg comme LeBron James, à un moment donné, on est fatigué. D'ailleurs, le King lui même n'avait pas de honte à confirmer qu'il commence à être au bout du rouleau. "J'ai eu quelques moments moins bons. Mais tout le monde est fatigué à ce stade de la compétition." A titre de comparaison, depuis le début des playoffs, LeBron James a déjà passé 649 minutes sur les parquets contre "seulement" 533 à Klay Thompson (5e) et premier joueur des Warriors! 

Mais malheureusement pour lui, s'il veut disputer une huitième finale consécutive, il va encore devoir mordre sur sa chique car quand il est sur le banc, tant la défense que l'attaque des Cavs balbutient. Lorsqu'il ne joue pas, l'équipe tourne à 94,3 points marqués sur 100 possessions et en encaisse 100,7 (une différence de plus de 6 points par rapport à quand il est sur le parquet!). Très (trop) dépendant de sa star, si Cleveland veut s'en sortir, il va falloir qu'un joueur comme Kevin Love assure sinon, cela risque d'être impossible.


© DR



Boston invaincu à domicile


Autre facteur inquiétant pour les Cavs: ils n'ont pas l'avantage du terrain et pour arriver en Finals, il faudra absolument aller s'imposer dans le Garden de Boston. Car si les Celtics souffrent à l'extérieur avec une seule petite victoire depuis le début des playoffs, à domicile, les protégés de Brad Stevens font le plein avec un joli 10/10! Si la série repart dans l'Ohio pour le Game 6 (déjà couperet pour Cleveland), le potentiel match 7 risque d'être épique tant Boston pourrait créer une véritable sensation en offrant une finale sans LeBron James, une première depuis huit ans!