Basket

L'arrière des Wizards de Washington, Jodie Meeks, a écopé d'une suspension de 25 matchs sans paie, pour avoir été contrôlé positif à l'ipamorelin et la GHRP-2, deux hormones de croissance, a annoncé vendredi la NBA.

Ces deux substances sont utilisées pour stimuler la production d'hormones de croissance.

Le joueur de 30 ans, passé par les Lakers, les 76ers, le Magic ou les Pistons, a déploré "ces accusations injustifiées".

"Il est regrettable que la NBA ait pris une action prématurée contre Jodie. Nous allons faire appel de cette décision et allons vigoureusement défendre les droits de Jodie. Malheureusement, selon le règlement du CBA ('Collective Bargaining Agreement', le contrat qui lie la NBA, les franchises et le syndicat des joueurs), un joueur est coupable jusqu'à preuve du contraire et, en attendant l'appel de Jodie, il devra faire une croix sur les play-offs", a estimé l'avocat de Meeks sur ESPN.

La suspension débute samedi, privant du même coup Meeks de l'ensemble des play-offs et, vraisemblablement, du début de la saison suivante.

Huitièmes de la conférence Est, les Wizards (43-39) affrontent au meilleur des sept matchs les Raptors de Toronto, deuxièmes de la saison régulière.

En 77 matchs avec les Wizards, Meeks affichait des statistiques honorables avec 6,3 points, 1,6 rebonds et 0,9 passe décisive de moyenne par rencontre.