Basket La nuit dernière, les coéquipiers de LeBron James ont essuyé un quatrième revers consécutif! Rien ne va plus dans l'Ohio...

Après les transferts, cet été, de Derrick Rose, Isaiah Thomas (blessé jusqu'en janvier), Jae Crowder ou encore Jeff Green et Dwyane Wade, certes, on savait que cela prendrait un peu de temps pour mettre un collectif sur pied mais jamais on aurait imaginé voir les Cavs aussi mal en ce début de saison! Si vous regardez le classement actuel de la conférence Est, non, vous ne rêvez pas. Des équipes comme les Sixers, Detroit, Indiana, Orlando et même les Knicks et le Nets sont au-dessus du dernier finaliste qui pointe actuellement à la... 13e place (juste devant les Bulls et Atlanta) avec un piètre bilan de trois victoires pour cinq défaites, soit 37,5% de victoires depuis le début de la saison.

Pire même: LeBron James et ses coéquipiers restent sur quatre défaites consécutives. Contre des équipes comme Golden State ou Houston? Eh bien, non, même pas. Les quatre derniers à s'être offerts les Cavs se nomment Indiana, New York, New Orleans et Brooklyn! Bref, que des équipes de seconde zone supposées n'être que des faire valoir pour Cleveland. Sauf que depuis le début du championnat, rien ne tourne rond pour les protégés de Tyronn Lue. Après une victoire inaugurale face aux Celtics (à l'arrachée et dans les conditions que l'on connait avec l'affreuse blessure de Gordon Hayward), on a vite senti que quelque chose ne roulait pas dans le bon sens.

© DR


Mais que se passe-t-il chez les Cavs qui étaient censés marcher sur la concurrence à l'Est? La motivation ne semble plus être présente. Si LeBron James réalise encore des stats intéressantes avec plus de 25pts par match, son implication, elle, pose parfois question, notamment sur le point défensif. Et justement, la défense, on peut se poser des questions. Après les 112 points des Nets, les 123 des Pelicans et les 114 des Knicks, ce sont 124 points qui ont été plantés sur la tête des Cavs par Indiana la nuit dernière! Un sérieux problème de motivation alors que pourtant, avec l'arrivée d'un gars comme Jae Crowder réputé pour sa défense, le collectif aurait dû le ressentir positivement. Car physiquement, le potentiel est là avec le King mais aussi Tristan Thompson... sauf que ce dernier vient de se blesser et devrait être out pour un mois! Une nouvelle tuile pour la "défense" gruyère des Cavs qui doit réagir. Mais si la défense n'est pas géniale, on peut en dire autant de l'attaque. JR Smith est en train de construire sa maison en balançant brique sur brique alors que D-Wade n'est plus que l'ombre de lui-même. Preuve de la déroute: LeBron James est obligé de jouer... meneur pour donner un semblant de collectif dans ce groupe qui peine à tirer dans le même sens.

© DR


Et si sur le terrain le tableau est particulièrement sombre, sur le banc, ce n'est guère mieux. Depuis qu'il est arrivé à la tête de l'équipe, Tyronn Lue ne cesse d'être critiqué mais il semblerait que l'on s'approche vers un point de non retour pour lui si la situation ne s'améliore pas dans un avenir relativement proche. On se souvient qu'en début de saison, Kevin Love apprenait via LeBron James qu'il allait jouer pivot. Ce n'est pas au coach à gérer cela logiquement? Autre fait: lorsque Dwyane Wade a signé, on lui a promis une place dans le cinq de base... sans même réfléchir aux conséquences. Résultat: JR Smith tire la tronche et après deux semaines de compétition, voilà que Wade se retrouve sur le banc et que Smith réintègre le cinq de base. Un réel manque de cohérence qui commence à faire beaucoup pour un coach qui n'a finalement jamais fait ses preuves, surfant sur le talent de LeBron James pour gagner des matches.

La tableau est bien sombre et le prochain match en déplacement dans la capitale face aux Wizards vendredi risque d'être crucial. Soit les Cavs réagissent, soit la crise continue avec une cinquième défaite consécutive et il est fort à parier que le King n'en restera pas là et que des têtes tomberont rapidement.

Si l'opération séduction de LeBron James qui arrive en fin de contrat cette année avait bien commencé avec un effectif impressionnant, le début de saison doit certainement laisser songeur le King qui, si la situation ne s'arrange pas, n'hésitera pas à aller voir ailleurs... ce qui signifierait en même temps un retour à la case départ pour les Cavs qui repartirait de zéro. On l'a compris: c'est l'avenir à court mais également à long terme qui est déjà en train de se jouer dans l'Ohio... Réaction attendue sinon...