Basket Retrouvez toute l'actualité et le Top 5 de la nuit en NBA

Le joueur de la nuit: LaMarcus Aldridge

Privés de Kawhi Leonard, les Spurs devaient trouver une autre solution offensive pour venir à bout des Rockets. Critiqué depuis le début des playoffs, LaMarcus Aldridge a retrouvé ce leadership qui avait fait de lui un joueur majeur de Portland il y a quelques années. Hier soir, le pivot de San Antonio était intenable. Les shoots à 4,5 et même 6 mètres rentraient et personne n'était en mesure de l'arrêter du côté des Rockets. Et le résultat est impressionnant pour LMA: 34 points (16/26 aux tirs) et 12 rebonds pour 36 d’évaluation, ce qui est tout simplement son meilleur match des playoffs voire même de sa saison. Une ligne de stats qui est une première depuis 2008 pour les Spurs avec un certain... Tim Duncan!

© AFP


Le match de la nuit: Houston - San Antonio

Dos au mur et de retour à la maison, Houston n'avait plus le choix: il fallait s'imposer ou la saison était terminée. Mais finalement, il n'y a pas eu de match tant la domination des Spurs, pourtant privés de leur star Kawhi Leonard, était totale cette nuit. Le duo Aldridge (34pts) - Simmons (18pts) a été sans pitié pour les Rockets qui ont été inexistants pendant 48 minutes à l'image de leur leader, James Harden. Transparent toute la rencontre, le barbu le plus célèbre semblait lessivé, fatigué et à bout après une saison longue et intense. Avec un Harden à seulement 10pts, 7ass.... et 6 pertes de balle pour un triste 2/11 aux tirs, les Rockets ne pouvaient revendiquer autre chose qu'une défaite. Et celle-ci est cinglante puisque les Texans sortent sur une grosse claque de près de 40 unités (75-114). Ce sont donc les Spurs qui affronteront Golden State en finale de conférence à l'Ouest. Une opposition de style qui s'annonce intéressante.

Le chiffre de la nuit: 113

Tous les ans, les futurs stars de la NBA passent par ce qu'on appelle le Draft Combine. Une série de tests qui vise à définir les aptitudes physiques des jeunes loups. Et cette année, il y en a un qui a frappé fort. Alors qu'il n'a pas joué la moindre seconde cette saison avec Kentucky, Hamidou Diallo a bluffé tout le monde avec une détente sèche de... 113 centimètres! 1m13 de hauteur qui lui permet d'obtenir la huitième marque de l'histoire à ce petit jeu. Reste que pour évoluer en NBA, la détente sèche ne fait pas tout et ce n'est pas pour autant qu'il aura sa chance. Néanmoins, il a marqué les esprits!



L'info de la nuit: Kawhi Leonard sera présent face aux Warriors

Une fois encore, Gregg Popovich a fait très fort. Il a tenté le pari de reposer Kawhi Leonard dans ce Game 6 face aux Rockets afin de le préserver pour un éventuel match décisif. Finalement, les Spurs se sont imposés, il n'y aura donc pas de Game 7 et la star des Spurs a pu se reposer. Résutat: il sera bien présent pour le premier match de la finale de conférence Ouest face à Golden State. Un nouveau coup de génie du meilleur coach de la NBA!

© AP


La phrase de la nuit

" Je pense que c’est le fils qu’on drafte, pas le père. Ce qu’on évalue, ce sont les qualités du fils, à la fois sur ce qu’il peut faire sur le terrain, mais aussi pour l’équipe." Cette saison, sur le terrain, Lonzo Ball a su s'imposer pour devenir l'un des meilleurs prospects de la prochaine draft. Mais pourtant, ces dernières semaines, c'est son père, LaVar Ball, qui ne cesse de faire parler de lui. Des frasques qui ne semblent pas ennuyer Magic Johnson, le président de Lakers, qui apprécie la manière de jouer de Lonzo Ball et qui se fiche totalement du père!

© AP
 

Les résultats de la nuit

Houston - San Antonio: 75-114  (Les Spurs remportent la série 4-2)