Basket

Le Liégeois réagit à sa signature dans la formation de Pro A.

On ne verra plus évoluer Olivier Troisfontaines sous le maillot d'Alost. A 29 ans, l'ailier originaire de Liège a trouvé un point de chute à l'étranger, comme il le souhaitait. Il a signé pour une saison à Cholet Basket (Pro A). "Cette signature, je pense qu'elle est dans la ligne de progression que je m'étais fixée", confie Olivier Troisfontaines. "Je me suis imposé à Alost donc je pense que c'était logique que j'aille tenter ma chance à l'étranger."

Le Liégeois aurait également pu atterrir dans le championnat espagnol si le destin en avait décidé autrement. "J'avais eu un contact en Espagne mais je n'étais que le second choix du coach. Finalement, ils ont signé leur premier choix donc cette piste est tombée à l'eau. Mais Cholet est ensuite venu vers moi. Le projet m'a plu. Je suis très content d'avoir signé là-bas."

En signant en France, Olivier Troisfontaines rejoint ainsi le championnat de Quentin Serron, Pierre-Antoine Gillet et Khalid Boukichou (même si ces deux derniers n'ont pas encore de contrat pour la saison prochaine). "Je suis vraiment heureux de la destination", assure le désormais ex-ailier d'Alost. "Je voulais tomber dans un championnat un peu plus huppé qu'en Belgique. Or, la Pro A peut être une très bonne étape pour moi, comme Quentin (Serron) le fait à Gravelines et désormais à Strasbourg."

Si le Joueur Belge de l'année 2017 parle d'étape, c'est qu'il ambitionne encore plus haut que la France. "Je prendrai le maximum que je pourrais cette saison en France. Je me testerai, je vais voir ce que je peux donner là-bas. Nous verrons alors ce qui est possible pour la suite de ma carrière."