Basket

Contrairement à la saison dernière où les Bruxellois avaient créé l’exploit de sortir le Spirou au premier tour des playoffs, cette fois-ci, les protégés du coach Crevecœur sont attendus au tournant. Il faut dire qu’en terminant troisième, les joueurs de la capitale ont franchi un cap. Reste maintenant à confirmer cela.

Ce soir, au premier tour des playoffs, les Bruxellois accueillent Limburg… qu’ils ont battu lors de la dernière journée de championnat. "Pour nous, ce n’était pas un match de saison", note Domien Loubry, le meneur du Brussels. "Comme nous étions assurés de finir troisième, on a reposé des cadres et donné du temps de jeu aux jeunes. Je ne pense pas que ce soit représentatif de ce qui nous attend en playoffs."

Et pour cause : les playoffs, c’est une nouvelle saison qui démarre. "Je suis impatient et excité de commencer. On a fait une super saison régulière et bien réussir ces playoffs serait la cerise sur le gâteau. Depuis deux semaines, on se prépare et je pense que tout le monde est sur la même longueur d’ondes."

Si les Bruxellois avaient créé la surprise l’an passé, la donne est différente puisque, à présent, ce sont eux les favoris de ce premier tour. "L’année passée, on n’avait rien à perdre et tout le monde pensait qu’on serait sortis au premier tour par Charleroi. Cette année, les attentes sont importantes et beaucoup nous voient passer au prochain tour. On a réussi à avoir l’avantage du terrain et on aborde ce challenge avec confiance et prudence."

Une confiance importante pour franchir l’obstacle limbourgeois qui ne sera pas une sinécure. "C’est une équipe très dangereuse et bien balancée, continue Domien Loubry. Notre job sera de ne pas les laisser prendre confiance avec leurs shoots et de toujours les contester."

Quant à son pronostic : "J’espère qu’on pourra plier la série en deux rencontres, mais cela demandera beaucoup de travail, car il ne faut surtout pas sous-estimer Limburg."

À bon entendeur…