Basket

Après la défaite (59-70) des Belgian Lions contre la France lors du premier match des qualifications pour le Mondial 2019 de basket masculin, le sélectionneur national Eddy Casteels veut rester positif. Il compte mettre en avant les points positifs avant la rencontre face à la Russie lundi prochain. En effet, le coach des Lions a tenu à souligner les efforts effectués par ses joueurs. "Ils y sont allés à fond, prouvant qu'ils formaient une équipe sur laquelle on pouvait construire quelque chose", a lancé Casteels après la rencontre à la Lotto Arena d'Anvers.

Casteels s'appuiera d'ailleurs sur la première mi-temps aboutie des Lions pour aborder la rencontre en Russie. "Nous avons très bien débuté la rencontre, nous avions le contrôle." Mais un 3e quart catastrophique (8-23) a finalement fait balancer la rencontre dans le camp français. "Ils ont retrouvé leur agressivité et leur intensité et nous n'avons pas apporté la bonne réponse."

Khalid Boukichou s'est montré déçu par le seconde acte des siens. "On ne peut s'en vouloir qu'à nous-mêmes. Nous n'avons plus assez joué en équipe après la pause. Chacun a évolué de manière davantage individuelle et cela n'a pas fonctionné", a expliqué le pivot de 2m08.

Meilleur marqueur des Lions avec 16 points, Retin Obasohan a souligné un changement de mentalité côté français, et ça dès la sortie des vestiaires. "On les a vu sortir de manière déterminée du vestiaire. Ils ont ensuite donné plus de vitesse au jeu, changeant la physionomie du match."

Dans l'autre rencontre du groupe, la Bosnie s'est imposée 81-76 face à la Russie. La Belgique se rendra lundi à 15h (heure belge) en Russie pour la deuxième journée des éliminatoires. "Les Russes seront favoris devant leur public et voudront réagir après leur défaite. Mais nous serons prêts", a ponctué Obasohan.

Maxime De Zeeuw

Olivier Troisfontaines