Basket

Les dirigeants de l'Elan Béarnais ont trouvé un accord avec l'entraîneur belge.

Le départ de Serge Crevecoeur de l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez ne faisait plus l'ombre d'un doute. La direction du club de Pro A devait simplement trouver un terrain d'entente avec l'ancien coach du Brussels. C'est désormais chose faite. "A la demande de Serge Crevecoeur, le lundi 29 janvier, nous avons mis fin à notre collaboration et un accord de rupture vient d'être signé en ce sens", communique le club. "Serge avait ses raisons que nous avons comprises et que nous respectons, même si nous déplorons sa décision. Nous le remercions pour son investissement et son travail et lui souhaitons bonne chance pour la suite."

Serge Crevecoeur, 46 ans, avait rejoint Pau-Orthez cet été pour y signer un contrat de 2 ans. Malheureusement, le succès n'a pas toujours été au rendez-vous. Son équipe venait d'enchaîner 5 défaites de suite qui l'ont propulsée à la 15e place du classement de la Pro A.

© BELGA

L'Elan Béarnais se tourne désormais vers Laurent Vila, l'assitant de Serge Crevecoeur, pour la suite de la saison. Le remplaçant du coach belge avait déjà créé l'exploit ce week-end en battant l'ASVEL. "Laurent Vila sera bien à la tête de l'équipe professionnelle jusqu'à la fin de cette saison 2017-2018", confirme le club. "Laurent Vila, qui avait dirigé sa première séance de travail avec l'équipe seulement 48 heures avant le match face à l'ASVEL, ne pouvait rêver meilleure entame avec l'exploit signé face à la Green Team (88-82). Ce succès met fin à une série de 5 revers successifs et constitue une belle bouffée d'oxygène pour un groupe en manque de confiance depuis plusieurs semaines."

Quant au coach belge, il se retrouve désormais libre de tout contrat. Nul doute qu'il sera attentif des différents mouvements dans les prochaines semaines avec, pourquoi pas, un retour dans le championnat belge dans les prochains mois ? "Ma cote sur le marché a sans doute baissé ces derniers mois", admet-il dans un entretien exclusif qu'il nous avait accordé la semaine dernière juste avant son départ. "J’aimerais bien sûr continuer à coacher. Mais on verra où ? Cela peut être à l’étranger ou en Belgique. Il y a des choses intéressantes à faire en Belgique. Le niveau n’est pas si mauvais qu’on veut le faire croire."

En attendant, Serge Crevecoeur garde son poste d'assistant-coach des Belgian Lions. "J’espère avoir la chance de continuer à travailler dans l’encadrement de l’équipe nationale", affirme-t-il. "C’est une bonne expérience pour moi. On verra ce qu’il se passera au mois de juin. Mais je me plais au contact des Belgian Lions" Il sera donc de retour sur le petit banc dès la prochaine échéance des Lions, à la fin du mois en Bosnie.