Basket Si, à domicile, le Spirou est intraitable, il doit convaincre hors de ses bases.

En cours de semaine, le Spirou s’est imposé à la maison face au Limburg de son ancien coach, Pascal Angillis. Une nouvelle victoire pour les Carolos qui ont enchaîné un quatrième succès de rang en championnat, qui leur permet d’entrevoir la troisième place du podium.

D’ailleurs, quand on y regarde de plus près, lorsqu’il évolue au Spiroudome, le Spirou est presque imprenable en championnat de Belgique. Seul l’ogre ostendais est venu s’y imposer. Avec un bilan de sept victoires pour une seule petite défaite, en Belgique, il n’y a qu’Ostende (9-0) et Anvers (7-0) qui font mieux en championnat.

En revanche, une fois que le Spirou doit se déplacer hors de ses bases, c’est un peu plus compliqué pour les protégés de Brian Lynch, qui proposent un bilan négatif de trois victoires pour quatre défaites. Les victoires, ils sont allés les chercher au Brussels, à Limburg et à Liège, soit aucun prétendant (pour le moment) au Top 5.

À l’opposé, les Carolos se sont inclinés à Mons, à Willebroek, à Anvers et à Ostende. Ce soir, c’est donc un défi de taille qui se dresse devant les Hennuyers. En déplacement dans le chaudron alostois (qui lutte avec le Spirou pour la troisième place), la tâche s’annonce compliquée pour les Carolos qui pourraient réellement faire le break dans la course au podium en cas de succès.

Charleroi obtiendra-t-il enfin cette victoire tant attendue contre un cador de la compétition, hors de son Spiroudome ? Réponse dans quelques heures pour les coéquipiers d’Alex Libert, qui pourront compter sur le retour de Ioann Iarochevitch, ménagé lors de la dernière journée face à Limburg.