Basket

Le Spirou passe à la trappe et n’ira pas au second tour.

C’est un petit cataclysme qui vient de s’abattre sur Brian Lynch et ses hommes. Charleroi ne sera pas présent au second tour de l’Europe Cup. Après avoir démarré idéalement leur campagne européenne avec trois succès de rang, le Spirou est ensuite complètement passé au travers de la seconde partie de poule avec trois revers, dont un véritable coup de marteau sur la tête hier soir en Israël. Face à une équipe qui était déjà éliminée avant la rencontre, les Carolos ne sont jamais parvenus à developper leur jeu, les poussant à leur perte.

Peut-être perturbé par l’atmosphère particulière d’une salle quasiment vide qui permettait aux joueurs de discuter comme à l’entraînement, Charleroi débutait déjà la rencontre avec une organisation très brouillon. Le laxisme défensif laissait d’ailleurs tout le loisir à Dawson de réaliser un véritable festival offensif. L’ailier américain enchaînait trois triples pour un total de 15 points rien que dans le premier quart-temps (6e : 20-13). Il fallait l’adresse extérieure de Libert et l’efficacité sous l’anneau de Fusek pour remettre les pendules à l’heure.

Mais les trop nombreuses approximations et le manque de concentration permettaient aux rapides Israëliens de garder les commandes (18e : 43-37) et ce, malgré un bon second quart-temps de Katic (8 pts). Mis à part les quelques paniers intérieurs, les hommes de Brian Lynch vivaient une véritable faillite offensive. En plus des mauvaises passes (8 pertes de balle), les Carolos ne tiraient qu’à 36 % en première période dont un terrible 3/13 à trois points (48-40).

Paradoxalement, c’est grâce aux tirs primés (Libert par deux fois) que le Spirou effaçait son retard en tout début de 3e acte (50-48). Les difficultés à la finition ne s’envolaient cependant pas pour autant. Il fallait finalement attendre le dernier quart pour que Charleroi prenne l’avantage pour la première fois depuis le 0-4 de début de match. Deux lay-ups agressifs de Tuttle puis un shoot extérieur de Grant (32e : 61-62).

Mais pas assez pour faire trembler Bnei Herzeliya qui profitait des erreurs défensives et de fautes évitables pour rester au contact. À tel point que le marquoir affichait 82-79 en faveur des Israëliens à 16 secondes du terme… La suite se jouait aux lancers-francs et à ce petit jeu-là, ce sont les locaux qui l’emportaient : 87-83.