Basket Incertain avant le match, Jean Salumu a fait la différence.

Toujours privé de Dusan Djordjevic, le BCO pouvait néanmoins compter sur Salumu et Lasisi, incertains avant le match. Le premier cité s’est d’ailleurs brillamment illustré en endossant le rôle de leader offensif au sein de la formation côtière. L’ailier belge terminait le match avec 20 unités à son compteur personnel mais, surtout, c’est lui qui a lancé son équipe vers un troisième quart-temps énorme. Menée à la pause (31-37), la formation belge ressortait des vestiaires avec un tout autre visage. Salumu passait 11 points à la défense française durant le 3e acte et recevait l’appui de Kesteloot et Lasisi afin de signer un… 27-11 en 10 minutes !

De quoi mettre le BCO sur le chemin d’une victoire plus facile que prévue. En limitant le 5e du championnat de France à 23 points après le repos, les troupes de Dario Gjergja ont réalisé un boulot défensif remarquable.

Non seulement cette victoire va redonner pas mal de confiance aux Ostendais mais elle permet aussi aux champions de Belgique de profiter des faux pas réalisés par Aris et Avellino, des concurrents directs pour la qualification en playoffs. À égalité avec Avellino à la quatrième place du groupe D, le BCO peut y croire d’autant qu’il lui restera trois matchs à sa portée pour boucler la phase de groupe… Deux victoires pourraient d’ailleurs suffire.


Ostende :

Lambrecht, Lasisi, Schwartz, Buza, Mwema, SALUMU, Myers, Kuridza, KESTELOOT, JEKIRI, FIELER, MIHAILOVIC.

Nanterre :

PETTEWAY, AMINU, SHULER, SCHAFFARTZIK, INVERNIZZI, Tchouaffe, Hesson, Pansa, Wilson, Ducteil.

arbitres : MM. Y. Yilmaz (Tur), Sharapa (Blr), Z. Yilmaz (Tur).

QUARTs : 18-19, 13-18, 27-11, 15-12.