Basket

Mons - Ostende. Matteo Boniciolli effectue ses débuts à la tête de l'effectif flandrien

OSTENDE Depuis mardi, son nom est sur toutes les lèvres. Matteo Boniciolli est censé rehausser le niveau de jeu d'une équipe d'Ostende au bord de l'explosion. Arrivé d'Italie, ce Transalpin de 41 ans découvrira ce soir le championnat belge. A l'occasion d'un choc important dans la lutte aux playoffs.

Venu en droite ligne de Messine, Boniciolli fut surtout coach de la Skipper Bologne quand Tomas Van den Spiegel y effectua ses débuts. «Je pense qu'Ostende a visé juste en s'attachant ses services, dit le géant flandrien. Ce coach transmet une énorme énergie à ses joueurs. Il mise sur leur enthousiasme. On peut le comparer à Louis Casteels.»

Déjà vu à plusieurs reprises dans les travées de l' Arena Mister V avant son entrée en fonction, le mentor italien prétend vouloir gagner un trophée avec Ostende. Il a fait passer son message aux joueurs cette semaine. «Il insiste particulièrement sur la défense, explique Christophe Beghin. Il estime que cet aspect du jeu constitue notre principale lacune. En outre, il simplifie nos attaques et veut investir tout le monde.»

Eddy Casteels au restaurant

Ostende prendra-t-il un nouveau départ sous la houlette du Transalpin? «Je le comparerais plus à Bavcevic qu'à Eddy Casteels. Il crie beaucoup et sait se faire entendre.»

Pendant que les Flandriens tenteront de confirmer le choc psychologique, Eddy Casteels sera, lui, au restaurant avec sa famille. Cette semaine, il est déjà allé se changer les idées à Londres. Histoire de s'éloigner d'un club qui continue sa route sans lui.

© Les Sports 2004