Basket Si la réussite n'est pas au rendez-vous, ce qui est encourageant, c'est son temps de jeu: 22 minutes au premier match et 12 au second

Il y a quelques jours, Hind Ben Abdelkader a fait ses grands débuts en WNBA au sein d'Indiana. La troisième joueuse belge, après Ann Wauters et Emma Meesseman, à fouler les parquets nord-américains a effectué des débuts en demi-teinte mais encourageants tout de même. Lors de sa première sortie, malgré une lourde défaite face à Chicago (82-64), l'ancienne meneuse du SWK termine la rencontre avec quatre points (2/9), trois assists, deux rebonds et une interception en plus de 22 minutes. Si les pourcentages ne sont pas encore de la partie, la voir plus de 22 minutes sur le parquet et prendre ses responsabilités en shootant neuf fois est un signe encourageant pour la suite de sa saison.

La nuit dernière, Indiana s'est incliné en déplacement à Washington (82-75). Cette fois-ci, Hind Ben Abdelkader n'a passé "que" 12 minutes sur le terrain pour trois points, trois rebonds et une passe. Une deuxième défaite de suite pour la jeune meneuse bruxelloise de 22 ans qui semble tout de même saisir sa chance. Il ne reste plus qu'à espérer que les résultats seront un peu différents dans un avenir proche et que Hind Ben Abdelkader continuera de saisir sa chance, elle qui fait preuve d'un grand sang-froid et d'un culot qui devraient lui permettre de s'imposer dans sa franchise.