Cyclisme

L'édito de Quentin Finné.

Rendu public mercredi, près de trois mois après son annonce au principal intéressé (le 20 septembre), le contrôle anormal au salbutamol de Christopher Froome soulève plusieurs volutes de brumes qui viennent épaissir un peu plus le brouillard de la suspicion qui entoure le Britannique et tout le Team Sky depuis plusieurs mois déjà. Pourquoi donc une telle attente ?