Cyclisme Sujet incontournable dans le monde du cyclisme depuis quelques jours, Lance Armstrong a décidé de s'exprimer sur le contrôle anormal subi par Chris Froome.

Le Texan de 46 ans, vainqueur déchu de sept Tours de France, pense que le leader de la Sky aura du mal à se remettre de cette polémique.

Le Britannique avait subi un contrôle anormal au salbutamol le 7 septembre dernier lors de la Vuelta, qu'il a d'ailleurs remporté. Le cycliste utilise ce médicament pour soigner son asthme mais le taux était deux fois supérieur à la limite autorisée.

Le quadruple vainqueur du Tour de France (2013, 2015, 2016 et 2017) n'a pas subi à proprement parler un contrôle positif puisque le produit n'est pas considéré comme dopant. Chris Froome pourrait quand même être privé de sa victoire sur le tour d'Espagne et subir une suspension de plusieurs mois. Une décision qui pourrait mettre des mois à tomber.

Sur son site de podcasts baptisé "Stages", Lance Armstrong confie que Chris Froome "sera peut-être blanchi mais sa réputation est ternie pour toujours. Le mal est fait".

Malgré la situation, Chris Froome s'entraîne en vue de la saison 2018, au cours de laquelle il a prévu de faire le doublé Giro-Tour. "Cela risque d'être un chaos total en juillet prochain sur le Tour de France. Je sais exactement ce que ça fait et ce n'est pas drôle", se souvient l'Américain.

Sachant qu'il a également subi les critiques des médias après un contrôle positif en 2014, Lance Armstrong est conscient qu'il est en partie responsable de ce que subi Chris Froome aujourd'hui. Nous méritons peut-être en partie ce traitement et nous ne devons pas fuir nos responsabilités. Ce n'est pas juste. C'est dur pour Chris Froome, pour notre sport et son histoire".