Cyclisme Les Lacs de l’Eau d’Heure veulent accueillir une étape du Tour de France en 2019.

Il y a quelques mois, Bruxelles était officiellement présentée comme ville du Grand Départ du Tour de France 2019. Depuis cette annonce, plusieurs communes belges, tant au nord qu’au sud du pays, travaillent en coulisses pour accueillir la Grande Boucle soit pour un départ, soit pour une arrivée.

Ce mercredi, c’est le bourgmestre de Thuin, Paul Furlan, qui a pris la parole pour annoncer dans un communiqué la volonté des Lacs de l’Eau d’Heure de devenir une ville-étape sur le Tour de France 2019. En tant que président de la Conférence des bourgmestres de Charleroi Métropole, Paul Furlan a envoyé un courrier à Christian Prudhomme (l’organisateur du Tour de France) afin d’officiellement présenter la candidature du site touristique wallon.

"Le Tour de France étant un événement sportif fédérateur de grande ampleur et le site des Lacs de l’Eau d’Heure, un lieu touristique reconnu, il existe aujourd’hui une réelle opportunité de valoriser ces deux éléments ", a déclaré Furlan dans ce même communiqué.

"Nous comptions depuis un petit moment accueillir le Tour de France aux Lacs de l’Eau d’Heure ", nous a d’ailleurs avoué Philippe Fourmeau, le porte-parole des Lacs de l’Eau d’Heure. "Pour être honnête, nous avons déjà envoyé un courrier à Christian Prudhomme qui allait dans ce sens il y a quelques années. Monsieur Furlan a voulu remontrer l’intérêt des lacs pour obtenir le passage du Tour en renvoyant une lettre. Notre but est plutôt de rappeler à ASO que nous sommes toujours plus que jamais disposés à accueillir le Tour et que nous avons déjà un dossier qui est prêt. Christian Prudhomme était d’ailleurs déjà venu à l’époque sur le site des lacs. Nous avons fait le tour de la région avec lui. Il connaît les alentours des Lacs de l’Eau d’Heure."

Si les Lacs de l’Eau d’Heure venaient à être choisis, les modalités sur place ne sont pas encore tout à fait définies. " Rien n’a encore été fixé quant à savoir si les Lacs seraient plus propices pour obtenir un départ où une arrivée. Il faudra se mettre autour de la table avec ASO afin de voir quels sont les possibilités et leurs désirs", rajoute Fourmeau.

On s’en doute , obtenir le précieux sésame ne sera pas chose aisée, car plusieurs villes sont sur le coup et il faudra, en plus, prévoir un budget conséquent inhérent au passage du Tour. Pour rappel, il faut compter, au minimum, une enveloppe de 65.000 euros pour un départ et 110.000 pour organiser une arrivée sur le Tour de France.