Cyclisme

Tom Boonen veut frapper un grand coup ce dimanche

KNOKKE Il suffit de faire le tour des équipes pour se rendre compte que le tout grand favori du prochain Championnat de Belgique n'est autre que Tom Boonen. Les coureurs n'ont que ce nom-là à la bouche. Même Philippe Gilbert, qui, pourtant, dispose aussi d'une condition qui lui permet de briguer le titre national, fait de l'ancien champion du monde le véritable épouvantail de la course au maillot tricolore. Niko Eeckhout, un vrai spécialiste de cette épreuve au caractère toujours si particulier, concède même qu'il espère voir Boonen répondre sur le vélo à toutes les critiques qui lui sont tombées sur la tête après son contrôle positif à la cocaïne, lequel l'a obligé à faire l'impasse sur le Tour de France.

Et qu'en pense le principal intéressé, devenu avare de mots depuis sa mise au ban par les médias pour ses habitudes, disons, festives ?

"Contrairement à ce que certains pensent, lâche-t-il, ce ne sera pas une course facile. Le circuit plat ne veut pas tout dire. Mais vous pouvez me mettre parmi les favoris !"

En réalité, il ne faut pas s'y tromper. Boonen est très motivé par ce titre de champion de Belgique. Un titre, entre parenthèses, derrière lequel il court en vain depuis qu'il est passé dans les rangs des professionnels.

"Après l'Elektrotoer, j'ai été quelque peu malade, explique l'Anversois. Le dimanche et le lundi qui ont suivi cette épreuve, je ne me sentais vraiment pas bien. En revanche, dès le mardi, j'avais retrouvé de bonnes sensations à l'entraînement. Et je me suis totalement rassuré sur ma condition en terminant facilement Halle-Ingooigem."

Autre sujet général de conversation parmi les participants de ce championnat, le vent ! Notre littoral n'en manque généralement pas. Boonen sait que cet élément peut tout compliquer.

"Une course au titre national est déjà, en soi, difficile à contrôler, mais le vent peut en effet sérieusement changer les données. Il conviendra de se montrer attentif dès le début de l'épreuve. En effet, si un groupe de 20 coureurs se dégage et que les grands blocs (Quick Step, Silence-Lotto, Top Sport) sont représentés, il pourrait bien aller au bout. Et ce ne serait pas la première fois qu'on verrait un tel scénario dans un Championnat de Belgique. En tout cas, si cela se termine par un sprint massif, je sais que je pourrai compter sur la collaboration de tous mes équipiers." Dont certains, quand même, auront eux aussi des ambitions, comme Devolder ou Steegmans. Après le championnat, Boonen participera au Tour d'Autriche (6-13 juillet), gagné l'an dernier pas son équipier Devolder, à l'époque fraîchement titré. Un signe ?



© La Dernière Heure 2008