Cyclisme

Le jeune Britannique a pris sa revanche hier

CITTADELLA Les sprinters ont saisi la dernière occasion qui s'offrait à eux, hier, lors de la 13e étape, enlevée par Mark Cavendish. Le jeune Britannique a ainsi remporté un deuxième succès d'étape sur ce Tour d'Italie, sa septième victoire de la saison.

Cette étape a été marquée par l'échappée du Français Mickaël Buffaz - qui s'en est fait une spécialité sur ce Giro - accompagné du Basque Josu Agirre, lequel fêtait hier son 27e anniversaire. Parti en début d'étape, le tandem a été repris à 12 kilomètres de Cittadella où, bien emmené par ses équipiers, Mark Cavendish a pris sa revanche de la veille. Jeudi, le coureur de l'Ile de Man avait en effet été devancé de trois centimètres par Daniele Bennati. Hier, il n'y a pas eu besoin de la photofinish pour départager les deux hommes, le double champion du monde sur piste battant très largement le porteur du maillot cyclamen du classement par points, lequel mène toutefois toujours trois succès à deux face à son jeune concurrent dans un duel auquel ni Erik Zabel ni Robbie McEwen ne peuvent s'immiscer.

"C'était risqué dans le final. Bennati est un gentleman, il m'a laissé l'espace pour sprinter", a dit Cavendisch que l'Italien aurait pu coincer contre les balustrades sur la fin.

"Je suis déçu bien sûr", dit Bennati. "Mais j'ai ressenti un peu la fatigue durant l'étape. J'ai eu de meilleures sensations dans le final, mais Cavendish a mérité sa victoire. C'était un sprint plus adapté à lui. L'équipe a fait son travail; je suis content d'elle.



© La Dernière Heure 2008