DH Challenge Philippe Gilbert Le junior carolo est parti dans un club flamand et adore les pavés

Pierre Despontin a pris l’option d’aller rouler en Flandres. Pas seulement sur les courses, mais aussi dans une équipe. Le coureur carolo évolue au sein de la formation de Cureghem. Avec laquelle il ne fait pas que de la figuration : le coureur de Thiméon réalise un solide été.

"Je suis dans une bonne passe", explique celui qui s’est classé troisième de la kermesse de Zottegem et surtout sixième de l’interclubs de Linter. "Mon but, dans une saison, est toujours de monter en puissance. Pas d’être au top dès la première course pour ensuite m’écraser. C’est vrai que j’ai fait peu de résultats en avril et en mai, mais j’avais quand même réussi mon objectif en terminant troisième du championnat provincial du contre-la-montre."

Qui n’était pas le championnat du Hainaut, mais celui du… Brabant flamand, où son équipe est affiliée. "Mais cet été, j’ai vraiment de très bonnes jambes", continue celui qui a intégré cette semaine le Top 10 du DH Challenge Philippe Gilbert des 17 et 18 ans. "Quand j’ai obtenu le podium à Zottegem, je me sentais fort. Et cela s’est confirmé avec ma sixième place à l’interclubs de Linter. C’est mon meilleur résultat, jusqu’à présent, en interclubs. Je ne m’attendais pas à faire aussi bien. Sur ces grandes courses, j’y vais surtout pour prendre de l’expérience. Mais comme les sensations étaient bonnes, j’ai décidé de partir en contre derrière un gros groupe d’une vingtaine d’hommes. Que nous avons réussi à rejoindre. Ensuite, dans le final, trois coureurs sont sortis et nous arrivons pour la quatrième place. Ce résultat met en confiance. Notamment pour l’interclubs de Reningeslt, qui arrive."

Coureur de deuxième année chez les juniors, ce spécialiste du chrono sent qu’il a progressé. "Oui, je me sens plus costaud, même dans les bosses, qui ne sont pas mon terrain de prédilection, termine le jeune rouleur. J’ai par exemple terminé 28e de la course de côtes d’Herbeumont, alors que je ne pensais pas parvenir à la terminer récemment. C’est motivant pour la suite, car c’est important de pouvoir passer les côtes. Ensuite, je lèverai le pied pour être frais pour l’épreuve de Bierbeek. Ce n’est qu’une kermesse, mais elle propose près de trente kilomètres de passé sur un total de nonante bornes, cela m’inspire !"

Comme un vrai Flandrien !